A la une, LES BREVES, SANTE | MÉDECINE

Surveillance syndromique de Covid-19: Bamako adopte la stratégie porte à porte

L’initiative, baptisée Agents de santé communautaire Sentinelles (ASC- S), a été lancée, ce vendredi 11 septembre, au Centre de Santé Communautaire de Lafiabougou, en commune 4 du district de Bamako. Elle prendra en compte cinq maladies et services dont la surveillance syndromique de Covid-19 et la vaccination des enfants de 0 à 5 ans.

564 agents de santé communautaire formés et déployés dans les six communes de la capitale. L’initiative a un double objectif: rapprocher les structures de santé des populations vulnérables et lutter contre la Covid-19. «Les structures de santé sont confrontées à un problème de sous fréquentation depuis le début de la pandémie de Covid-19», a constaté Mohamed Berthé, Conseiller technique représentant le Secrétaire général du ministère de la Santé.

Présent au lancement de l’initiative, le Coordinateur national de la riposte covid-19, le Pr Akory Ag Iknane, avait signalé, au cours d’une précédente conférence de presse, la baisse de cas positifs de Covid-19 au Mali depuis la 13e semaine épidémiologique. Cependant, avait prévenu le coordinateur, cette baisse ne signifiait pas l’éradication de la pandémie. «Nous allons faire un large test, un ratissage dans le district de Bamako», avait affirmé Pr Iknane avant l’aggravation de la crise sociopolitique dans le pays.

«Dans le contexte Covid-19, les indicateurs ont baissé parce que les gens ont peur d’aller dans les centres de santé», a indiqué le Médecin-Colonel Assa Badiallo Touré, directrice régionale de la Santé du District de Bamako. Au nombre de 564, les techniciens de santé iront de famille en famille pour sensibiliser, diagnostiquer et prendre en charge certaines maladies dans les six communes de Bamako.

Les agents pourront, selon  le Médecin-Colonel Assa Badiallo Touré: vacciner les enfants de 0 à 5 ans; diagnostiquer et traiter les cas légers: de paludisme et de pneumonie chez les enfants de 2 mois à 5 ans; diagnostiquer et référer les cas de tuberculose pour toutes les tranches d’âges. Tous les traitements sont gratuits. Et lorsque les agents rencontreront des cas de complication, ils en référeront aux directeurs techniques des Centres de Santé Communautaires.

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, les techniciens référeront les cas suspects aux équipes de test rapide pour des prélèvements. En Commune 4, ils sont 104 techniciens et 10 superviseurs à être déployés. L’une des missions des techniciens de santé sera d’éduquer et promouvoir les bonnes pratiques dans la lutte contre le coronavirus pour le changement de comportement.

(Image: sketch de lancement de l’initiative)

Mamadou TOGOLA | JSTM.ORG

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire