Geologie

Segui Coulibaly, ingénieur géologue: “Au Mali, les premiers géologues sont les orpailleurs”

Cité parmi les tout premiers géologues maliens, Segui Coulibaly évoque dans cet entretien l’état des grandes étapes de la recherche géologique au Mali. Selon lui, les premiers géologues étaient des orpailleurs.

1- Comment se porte la recherche géologique au Mali ?

Elle se porte bien. Elle a commencé il y a très longtemps. Les premiers géologues sont les orpailleurs. Ce sont eux qui ont, depuis les temps immémoriaux, ont commencé à exploiter l’or. Tout le monde a souvenance de ce que l’empereur Kankou Moussa a fait. La quantité d’or (8 tonnes) qu’il avait amenée à la Mecque. C’est l’or que les orpailleurs avaient trouvé sur le site de Kodieran, dans la région de Sikasso.

Ensuite, il y a eu les premiers géologues qui ont été envoyés par le colonisateur français en 1935. Ils sont venus, ont parcouru le pays et ayant su qu’il y avait de l’or au Mali (alors Soudan français), ils ont fait les premiers travaux à Kalana (Sikasso). Ils ont trouvé que les orpailleurs exploraient une tête de filon altéré dont la matière a été faiblement transportée et déposée non loin du filon altéré. Ils y ont extrait beaucoup d’or et ont pu trouver la tête de filon.

2- Y avait-il déjà à l’époque les moyens techniques nécessaires pour extraire l’or ?

Non. Et c’était une zone très arrosée. Les eaux les ont empêchés de continuer. Ils ont arrêté, mais depuis ce moment-là, on savait qu’à Kalana, il y a des filons aurifères qui contenaient d’importantes quantités d’or. C’est après l’indépendance, avec la Sonarem (société d’État malienne) et avec l’assistance technique soviétique que les travaux ont été repris (1963-1972). Il y a eu divers travaux de  prospection en plusieurs étapes. Ces différentes étapes ont abouti à l’existence de beaucoup d’espaces aurifères dans le sous-sol de Kalana. Les résultats des premiers géologues ont été donc confirmés. Il y a eu plusieurs travaux de l’indice aurifère de Kalana pour aboutir à des gisements d’environ 26 tonnes d’or. C’est après cela que l’État a décidé de créer la Sogemoc pour exploiter le gisement qu’on venait de découvrir.

3- Est ce que cela veut dire que l’or a été le premier minerai découvert au Mali ?

Il y a eu d’autres découvertes. Par exemple le sel gemme était exploité il y a très longtemps à Taoudeni par les populations du Nord. Du point de vue gisement métallifère, c’est l’or le premier. Parce que la Sogemoc a été créée pour commencer l’exploitation de l’or en construisant d’abord les infrastructures nécessaires en janvier 1985. L’or a été exploité à partir de cette date jusqu’en 1991, mais la quantité était très peu (plus de deux tonnes) parce-que le système qui avait été mis en place n’était pas assez performant.

Ensuite, il y a eu des problèmes de gestion et compte tenu du vent démocratique qui avait commencé à souffler sur le Mali, la mine a été fermée suite à une insurrection des travailleurs.  L’État a décidé de geler les actifs de la mine et les mettre sur le marché international. Il y a eu un appel d’offre rempoté par Ashanti Gold field. Malheureusement, ils n’ont pas pu honorer leurs engagements même sils avaient repris certains travaux pensant que les Russes n’avaient pas bien travaillé. Ils n’ont pas fait mieux que les Russes. Ils ont voulu se retirer pour introduire un troisième partenaire et l’État leur a retiré la concession et a remis le gisement encore une fois sur le marché. La production a été arrêtée pendant dix ans et n’a repris qu’en 2004.

Lire la suite dans le nouveau magazine du JSTM…

Aboubacar Dicko

Laisser un commentaire