A la une, AGRICULTURES, LES BREVES, Zoologie

Sachets plastiques au Mali : Un véritable danger pour le cheptel national

Les sachets d’emballage classiques, les sachets de reconditionnement des produits alimentaires, les sachets de lait, les cordes plastiques, les restes de tissus, les bouts de chaussures plastiques nue –pied nuisent gravement à la santé du bétail dans notre pays.

Dans un rapport envoyé au Journal scientifique et technique du Mali (JSTM), le Dr Amadou Ousmane Traoré, vétérinaire libéral, PDG du Centre International Formation Diffusion Productions Pastorales explique comment le « Cheptel national paye un lourd tribut à cause des sachets plastiques ».

Les bovins qui consomment des sachets plastiques ont des retards de croissance. « Généralement, le symptôme qui est lié à ce phénomène se manifeste par un amaigrissement progressif. Cet amaigrissement va aboutir à une cachexie et la perte de l’animal », explique le vétérinaire Amadou Ousmane Traoré. Le sachet consommé par l’animal part dans la panse et une fois-là, les autres sachets plastiques s’entremêlent, une masse volumineuse est alors constatée.

Pour avoir une confirmation de la présence de sachets dans le ventre de l’animal, un diagnostic clinique est nécessaire. L’examen méthodique du bas ventre, apporte une précision au clinicien vétérinaire et, la technique de palpation du flanc gauche permet de renforcer la suspicion de la présence de matières plastiques rendant le flanc gauche dur à la palpation. En effet, plus les animaux sont âgés, plus la quantité des plastiques entassée est importante.

Plastiques dans la panse à l’origine de la mort de la génisse,  plastiques et cordes retrouvés dans la panse d’une génisse

Un travail de plusieurs années…

« Le seul remède pour sauver l’animal, consiste à une chirurgie », indique le docteur vétérinaire. Après plus de vingt ans d’expérience, expose le PDG du Centre International Formation Diffusion Productions Pastorales, l’intervention chirurgicale sur 398 animaux suspects d’absorption massive de corps étrangers plastiques dont 200 bovins et 198 ovins ont été enregistrés. La chirurgie effectuée a permis de retirer des plastiques de toutes sortes dans 98% des cas. « En réalité dans toutes les régions du Mali, des milliers de têtes sont victimes de ce phénomène d’absorption de corps plastiques. Tous les grands éleveurs du Mali vous le confirmeront », ajoute-t-il.

En outre entre 1998 et 2002, dans des abattoirs au Mali, il a été examiné 150 panses de bovins  dont 147 contenaient des quantités supérieurs à 15kg de plastiques. Au moment de l’analyse, les panses les plus affectées étaient celles des vieux animaux, elles contenaient plus de 25kg et les moins n’en comptaient que 5kg.

Pour sauver le cheptel national de ce péril environnemental, Dr Amadou Ousmane Traoré interpelle les autorités compétentes afin de mettre en application l’arsenal législatif d’interdiction de sachets plastiques en vigueur au Mali.

Attention: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation écrite du JSTM

Djeneba KONE|JSTM.ORG

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants.

Laisser un commentaire