A la une, Santé

Quel est ce cancer qui touche uniquement le sexe masculin ? les explications de l’oncologue Madani Ly

Chez les hommes, un type de cancer touche la glande masculine qui fait partie du système reproducteur masculin appelée cancer de la prostate. Les causes de cette pathologie sont nombreuses et variées. Des facteurs généraux sont combinés à des facteurs individuels. Quel est ce cancer qui touche uniquement le sexe masculin ?

Située au-dessous de la vessie, la prostate est une glande, faisant partie de l’appareil reproducteur de l’homme dont la fonction est en partie la production du liquide séminal. « On parle de cancer quand les cellules d’un organe se mettent à augmenter de manière exponentielle et de façon anarchique », indique Dr Madani Ly, chef du service d’Oncologie Médical au CHU Mère-Enfant le Luxembourg de Bamako. Dans le cas du cancer de la prostate, explique le spécialiste, le procédé est le même : « la cellule prostatique va commencer à se développer de façon anarchique, ce qui se traduira par une tuméfaction de la prostate ».

« Si le cancer de la prostate n’est pas dépisté tôt, il a la fâcheuse habitude d’aller coloniser d’autres organes, dont la vessie, les os, le ganglion etc.… », ajoute Dr Ly. La tuméfaction, la douleur, le problème urologique, la fatigue, l’incontinence urinaire, sont des manifestations courantes du cancer de la prostate.

Les facteurs de risques du cancer de la prostate sont nombreux et variés. « A partir de 70 ans, 50% des hommes sont susceptibles de développer un cancer de la prostate », a affirmé le Chef du service d’Oncologie Médical au CHU Mère-Enfant le Luxembourg de Bamako. « Cela en fait une maladie de vieilles personnes » révèle le chercheur. Selon l’oncologue, il y a des familles qui ont des gênes de prédisposition. Les sujets jeunes dans ces familles développeront assez tôt des cancers dont celui de la prostate.

Quelle prise en charge au Mali ?

Au Mali, on estime à 13 000, le nombre annuel de nouveaux cas de cancer. La prise en charge d’’un cancer coûte excessivement cher et l’Assurance maladies obligatoires (AMO) ne couvre pas le traitement du cancer. Pour aider les malades de cancer, l’Etat du Mali leur alloue depuis 2008 une enveloppe annuelle de 300 millions FCFA. « Ces efforts ont montré leurs limites », estime le chercheur. Le taux de malades, constate le chercheur, n’a fait qu’augmenter depuis 2008.

Quant à la prise en charge médicale du cancer de la prostate, elle se fait en fonction du stade d’évolution de la maladie. Une décision collégiale est prise entre urologues. Une intervention chirurgicale peut être proposée. Elle va consister à retirer la prostate malade et les ganglions éventuellement touchés.

Il y a l’hormonothérapie, ce traitement agira sur l’ensemble du corps pour stopper la stimulation de certaines hormones sur les cellules cancéreuses. La chimiothérapie est aussi employée dans la prise en charge du cancer de la prostate. Les médicaments agiront sur l’organisme pour détruire les cellules cancéreuses. La radiothérapie peut être aussi une alternative à la chirurgie. Des traitements qui ont des effets secondaires parfois graves à causes de leurs toxicités sur les malades.

Pour éviter le cancer de la prostate, Dy Ly recommande la consommation de fruits et de légumes et une activité physique régulière. L’alcool et la cigarette étant des facteurs favorisant le cancer ; leurs non consommation, peut diminuer les risques de développer un cancer de la prostate conclut le chercheur.

Omar SISSOKO|JSTM.ORG

Laisser un commentaire