A la une, Ingénierie, LES BREVES, TECHNOLOGIES

Programme Code-moi dans 10 jours: Neuf (09) applications en cours d’incubation

La technologie est un outil de développement. Conscient de cela l’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication et CODESIGN (une start-up de service d’ingénierie informatique) ont initié un projet. Intitulé“ Code moi dans 10 jours”, cette initiative vise à mettre en compétition 10 équipes de start-up pour qu’ils développent leur application en 10 jours.

«Réunir les programmeurs au Mali, simuler l’industrie numérique au Mali et en Afrique», tel est l’objectif du projet, selon Aïssatou Touré, Directrice Générale de CODESIGN. Lancée en août 2019, cette édition du programme avait pour but de regrouper les jeunes développeurs des pays de la sous-région, dans un camp pour coder de bout en bout leur projet. “Code-moi dans 10 jours” est un atelier de formation sur le développement d’application, de l’entreprenariat et du leadership dans le domaine de la technologie, de l’information et de la communication. Aux dires d’Aïssatou Touré, la participation au camp était conditionnée à être programmeur et les participants ont été sélectionnés en fonction de la pertinence et l’innovation qu’apporte leur projet.

-lire aussi- Technologie: l’étudiant Sory Ibrahima DIARRA conçoit un système informatique de gestion de l’état civil au Mali

Chaque équipe a développé une application pour apporter une solution à un problème majeur (santé, éducation, agriculture…) en Afrique. Quelques applications développées par les startups sont : Keneya bloni, Ikavignetti, Math gamifiée, Sene Ni Beseya etc. Durant 10 jours ils ont appris à développer ces applications tout en voulant  faciliter l’accès à certaines informations sans se déplacer. Parmi les 10, c’est 9 applications qui sont en cours d’incubation, précise Aïssatou Touré.

Cependant, l’un des défis, explique la Directrice Générale de CODESIGN, est de trouver des investisseurs (État et ONG) et toutes personnes éventuellement intéressés par l’achat de ces applications. La vision du programme, conclut Aïssatou Touré, est que chaque année, un  camp puisse être organisé et que des applications utiles pour le Mali et pour l’Afrique soient obtenues au finish.

Mariama Diallo| JSTM.ORG

Laisser un commentaire