A la une, Actualite Scientifique, LES BREVES

Première édition des JNFC à Sikasso : La résilience de l’entreprise au cœur des réflexions

En prélude des journées nationales des Finances et de la Comptabilité (JNFC) prévues du 29 au 30 juillet 2021 à Sikasso, le Journal Scientifique et Technique du Mali s’est entretenu avec Michael Tra Bi, gérant de challenge Bamako filiale du groupe Marcel Zadi Kessi (MZK). Il nous explique les détails de cet évènement.

JSTM : La première édition des JNFC est prévue à Sikasso du 29 au 30 juillet 2021. Pourquoi dédiez-vous une journée à la Finance et la comptabilité ?

Michael Tra Bi, gérant de challenge Bamako filiale du groupe Marcel Zadi Kessi (MZK)

Michael Tra Bi : Nous sommes dans un monde en pleine évolution, tout change et tout évolue. Tous métiers évoluent et chacun doit essayer de s’adapter à la nouvelle dynamique. Les métiers que font les entreprises ont longtemps été considérés comme des centres de coût, or en réalité, ce sont des centres de profit. Mais pour arriver à cela il faut pouvoir optimiser certaines choses, donc renforcer les capacités, aider les professionnels du métier à comprendre leur métier par des benchmarking au contact des pairs. Voilà pourquoi depuis plus de 10 ans au niveau de la sous-région ouest africaine, nous avons lancé un concept qu’on appelle les Journées nationales Métiers (Métiers) qui sont des plates formes d’échanges et de partage d’expériences entre professionnels par corps de métier support aux entreprises. Nous avons la Journée des Finances et de la comptabilité dans le but de créer un cadre d’échange et de partage d’expériences entre les professionnels du métier pour qu’ils puissent échanger sur des thématiques d’actualité de leur métier et voir comment faire évoluer ces métiers en entreprises. Toute chose contribuant à la performance de leur entreprise.

Nous sommes à Bamako et c’est la ville au Mali qui regorge plusieurs entreprises. Pourquoi avez-vous choisi la ville de Sikasso pour abriter cet évènement ?

Il faut dire que l’un des objectifs de notre journée, c’est de faire la promotion du tourisme intérieur. De l’autre côté, décentraliser l’économie. Pour revenir même aux participants, nous souhaitons créer un cadre d’échange convivial, studieux entre les participants. Donc l’objectif en fait, c’est de les éloigner de leur sphère d’influence habituelle. A Sikasso, ils seront loin des bureaux et de la maison. Ils seront entre eux, les professionnels pour qu’ils arrivent à diner, à échanger, à déjeuner ensemble. Après les travaux dans l’aspect formel, ils peuvent échanger en informel. On va à la découverte de l’intérieur.

Justement parlant des participants, quelles sont les personnes qui prennent part à cette rencontre ?

Pour les JNFC, la cible est large mais liée au métier. Peuvent participer à ces journées d’une part les directeurs financiers et les comptables, les directeurs du budget et du contrôle de gestion, les directeurs administratifs et financiers ; les trésoriers, les auditeurs et les banquiers ; Les experts comptables, les professionnels des métiers de la finance et de la comptabilité. D’autre part, les directeurs généraux et chefs d’entreprises et les cadres dirigeants d’organisations.

En plus du thème principal « La résilience de l’entreprise, quels leviers opérationnels et financiers ? », y aurait-il d’autres thèmes qui seront débattus au cours de ces journées ? 

Le monde est frappé depuis un ou deux ans par une crise, voilà pourquoi le thème de la journée même est « la résilience de l’entreprise, quels leviers opérationnels et financiers ? » Par ce qu’aujourd’hui, avec cette crise, le secteur des finances a été beaucoup touché alors que tout est lié aux finances. En plus du thème principal, plusieurs autres thèmes seront abordés. Il y aura d’autres thèmes comme : Accélération de la transformation numérique des Directions Financières et comptables et dispositifs de relaces post-crise. Et encore : « Comment tirer profit des dispositifs institutionnels fiscaux d’appui à la relance post COVID ? » Voilà entre autres quelques thèmes qui seront abordés au cours de ces journées.

Quelles sont vos attentes après la tenue de ces journées ?

Aujourd’hui notre objectif c’est comment faire évoluer les fonctions supports en entreprise, qu’elles passent du centre de coût au centre de profit. Toute chose contribuant à évoluer la performance des organisations. Donc après ces journées, nous voulons que les entreprises soient plus performantes.

Quel message avez-vous à lancer à l’endroit des personnes cibles ?

Comme on le dit : « la formation n’a pas de prix », encore lorsqu’elle est professionnelle et est donnée par les experts et les praticiens. Donc j’invite toute la communauté des professionnels des métiers de la finance et de la comptabilité, de l’audite, du contrôle, de tous les métiers connectés ou assimilés à se mobiliser massivement par ce que c’est la grande messe du métier.           

Propos recueillis par Yacouba SANGARE

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants.

Laisser un commentaire