A la une, LES BREVES, Santé, SANTE | MÉDECINE

Mali : Plus de 50% des consultations en rhumatologie sont dues à l’arthrose

L’arthrose ou l’osteoarthrite est le rhumatisme le plus fréquent.  C’est une maladie propre aux os liée à une dégénérescence du cartilage qui recouvre les extrémités des os au niveau des articulations. Vieillissement, surpoids, activités physiques intenses, obésité, accident, sont des causes importantes de l’arthrose. Maladie très présente chez les sujets féminins, elle survient généralement avec l’avancement de l’âge. Les symptômes apparaissent à partir de 50 ans.

«L’arthrose est une usure du cartilage avec certaines pathologies chez les personnes âgées. Elle comporte des risques d’invalidité à un certain stade de son évolution», explique Dr Boubacar Doumbia, chirurgien orthopédiste traumatologue et Chef du service traumatologie orthopédie au CHU Mère-Enfant le Luxembourg de Bamako. «L’arthrose survient généralement à un âge avancé. Toutefois on peut aussi rencontrer cette maladie chez des sujets plus jeunes appelés arthrose juvénile», indique le spécialiste.

Dans le corps humains le cartilage joue un rôle d’amortisseur. Il diminue les charges et les chocs que reçoivent les os au niveau des articulations. Or, l’arthrose entraine la destruction du cartilage. Une fois dégradé, ce dernier ne pouvant plus assurer son rôle, les poids s’abattent directement sur l’articulation, provoquant ainsi l’affaiblissement des os en contact les uns avec les autres. Ce mécanisme est à l’origine de douleurs intenses et des inflammations rendant le cartilage vulnérable à l’arthrose et à d’autres rhumatismes.

Une personne âgée (+65 ans) sur deux souffre de l’arthrose dans notre pays | Dr Boureima Kodio (Rhumatologue)

Selon le chirurgien orthopédiste traumatologue, l’arthrose est caractérisée par plusieurs stades d’évolution allant de 1 à 4. L’arthrose n’a pas de signe spécifique. Toutefois, assure Dr Boubacar Doumbia, des manifestations universelles peuvent être des signes avant-coureurs de la pathologie dont des douleurs et des gênes fonctionnelles.

Au Mali, estime le rhumatologue Dr Boureima Kodio, plus de 50 % des consultations en rhumatologie sont dues à l’arthrose. Aussi, indique Dr Kodio, une personne âgée (+65 ans) sur deux souffre de l’arthrose dans notre pays. Aux dires de Dr Doumbia, ce sont les sujets féminins qui sont les plus touchés par l’arthrose. Le médecin affirme avoir fait au cours de ses différentes consultations. Cela serait dû à plusieurs facteurs dont les modifications hormonales que subissent les femmes aux cours de leur existence contrairement aux hommes. 

De 11 ans jusqu’à 55 voire 60 ans, explique Dr Doumbia, les femmes suivent des modifications hormonales. Ces modifications hormonales déclenchent entre autre le cycle menstruel. Le sang perdu lors de ce métabolisme peut engendrer des fragilités osseuses. A ce jour, il n’y a pas de remède pouvant guérir l’arthrose. Les patients ne bénéficient que de traitement symptomatique. Dr Boubacar Doumbia conseille d’éviter les activités physiques intenses et certaines habitudes alimentaires qui peuvent aboutir au surpoids et à l’obésité.

Crédit photo à la UNE: © Joloei, Shutterstock

NB: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation écrite du JSTM

Omar Sissoko|JSTM.ORG

Laisser un commentaire