Contributions, LES BREVES

Mali: Les conséquences de la fermeture des écoles en cas de pandémie (cas de Covid-19)

La place, l’importance et le rôle qu’ont les établissements scolaires dans le devenir d’une nation, ne sont plus à démontrer. Aussi, leur fermeture, même temporaire, entraîne des coûts sociaux et économiques élevés. Les perturbations qu’elle engendre affectent toutes les  les couches sociales, mais  sont particulièrement graves pour les enfants issus de  familles défavorisées.


Ce texte est une contribution du  Dr Boubacar TABOURE Maître de Recherche et Directeur Général Adjoint, Centre National des Ressources de  l’Education non formelle


Quelques-unes des conséquences résultant de la fermeture des établissements scolaires, sont ci-dessous expliquées. La liste, loin d’être exhaustive, veut aider à comprendre pourquoi nous devons tous nous sentir concernés par ce phénomène.

  • ⇒ Interruption de l’apprentissage : l’enseignement assure un apprentissage essentiel. La fermeture des écoles prive donc les enfants et les jeunes de possibilités de développement et de perfectionnement. Ces désavantages  se font sentir de façon cruciale pour les élèves issus de familles défavorisées, qui n’ont généralement accès à d’autres possibilités d’instruction en dehors du cadre scolaire.
  • ⇒ Alimentation : de nombreux enfants et jeunes ne comptent que sur les repas fournis gratuitement ou à moindre coût à l’école pour se nourrir et avoir une alimentation saine. La fermeture des établissements scolaire  aura donc une grave incidence sur l’alimentation de ceux-ci.
  • ⇒ Manque de préparation des parents à l’enseignement à distance et à domicile : La fermeture des écoles, ramène aux parents toute la charge  de l’apprentissage qui se fait désormais à travers la télévision ou l’internet à la maison. Cela n’est ni réalisable ni soutenable pour les parents dont le niveau d’instruction et les ressources sont limités.
  • ⇒ Inégalité d’accès aux outils d’apprentissage numérique : l’insuffisance de l’accès aux technologies ou à une bonne connexion Internet est un obstacle à la continuité de l’apprentissage, notamment pour les élèves issus de familles défavorisées.
  • ⇒ Lacunes en matière de garde d’enfants : La fermeture des écoles fait que les enfants des parents qui travaillent tous deux, passent la journée seuls dans les familles, ce qui peut entraîner des comportements à risque, notamment accroître l’influence des pressions exercées par les pairs et la consommation de drogue.
  • ⇒ Coûts économiques élevés : La fermeture des écoles provoque l’absentéisme de certains parents travailleurs ce qui entraîne souvent des pertes de salaire et nuit à la productivité.
  • ⇒ Incidence mécanique sur le système de santé : les femmes représentent une large part des professionnels de santé, or elles se trouvent souvent dans l’impossibilité de se rendre à leur travail pour garder leurs enfants à cause de la fermeture des écoles. De nombreux professionnels médicaux sont donc absents des établissements de santé, alors que c’est lors de ces périodes de crise sanitaire que l’on a le plus besoin d’eux.
  • ⇒ Pression accrue sur les établissements scolaires qui restent ouverts : les fermetures localisées entraînent des charges supplémentaires pour les écoles ouvertes, puisque les parents et les autorités redirigent les enfants vers ces établissements.
  • ⇒ Tendance à l’augmentation des taux de décrochage scolaire : il est très difficile de faire en sorte que les enfants et les jeunes reviennent à l’école et qu’ils y restent lorsque les établissements scolaires rouvrent. Cela vaut particulièrement pour les fermetures prolongées.
Crédit photo: UNICEF/ Des enfants dans une école à Tombouctou, au Mali

Laisser un commentaire