A la une, LES BREVES, Santé, SANTE | MÉDECINE

Lutte contre la Covid-19: Le Mali va financer 07 projets sur la Médecine traditionnelle

Pr Rokia Sanogo, chef du Département médecine traditionnelle de l’Institut National de Santé publique, a animé, le 27 juin dernier, un webinaire sur le thème: «Médecine et pharmacopée traditionnelle Africaine dans la lutte contre les maladies». Une activité initiée par la Société malienne des Sciences Appliquées.

Les plantes issues des pharmacopées traditionnelles ont été sources de grandes molécules qui ont contribué et continuent de contribuer à la lutte contre les maladies. Elles ont été utilisées, selon Pr Rokia Sanogo, dans la lutte contre certaines pathologies telles que : le paludisme, l’Ebola, le choléra et le VIH Sida.

Dans la lutte contre la COVID-19, révèle Rokia Sanogo, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a mis en place une commission de réflexion et une commission scientifique d’évaluation des projets. La commission qui a siégé le 21 mai dernier a décidée de la sélection de 07 projets. «Un portefeuille de 150 millions F CFA sera loué à ces projets», a affirmé la conférencière.

A ce jour, le Département de médecine traditionnelle a fait des suggestions de projet. L’un d’entre eux est l’étude in-vitro de l’activité antivirale des plantes médicinales proposée par le Malaria Research and Training Center (MRTC) sous le leadership du Pr Abdoulaye Djimdé. Ce projet consiste à vérifier les activités antivirales d’extrait de plante, avec des extraits de préparation de médicaments antipaludiques. «C’est à l’issu d’une telle étude que nous pouvons dire que telle ou telle plante est efficace contre la COVID-19», a expliqué Rokia Sanogo.

«On a présenté un protocole, et on espère qu’il sera financé par le ministère de la Recherche Scientifique», a aspiré Rokia Sanogo au cours de la conférence. Le protocole consiste à associer une tisane à la prise en charge des malades de Covid-19. Il s’agit, a expliqué la pharmacognosiste, d’une prise en charge intégrée.

«Nous aimerions que des patients soient mis sous traitement classique + tisanes», détaille la Cheffe du département de médecine traditionnelle.

Pour la contribution de la médecine traditionnelle à la lutte contre la Covid-19, Rokia Sanogo propose des soins impliquant deux tisanes ainsi qu’un schéma pour prouver l’efficacité des deux tisanes. Pour le 1er groupe de malades : on utilise la tisane 1 + traitement classique. Le 2e groupe: Tisane 2 + traitement classique et un troisième groupe sera exclusivement mis sous traitement classique.


Attention: La reprise de cet article, même partielle, sans l’autorisation écrite du JSTM est passible de poursuite judiciaire.


Mariama Diallo|JSTM. ORG

Laisser un commentaire