L’ouverture de la 3ème Conférence Internationale sur la Santé Publique en Afrique (CPHIA 2023)

La Conférence sur la Santé Publique en Afrique, début aujourd’hui à Lusaka, Zambia. La conférence dont le thème est : « Briser les barrières : repositionner l’Afrique dans l’architecture mondiale de la santé » est organisée par le Centre de Contrôle des Maladies de l’Afrique (Africa CDC) en partenariat avec l’Institut National en Santé Publique de la Zambie

0

La Conférence sur la Santé Publique en Afrique, début aujourd’hui à Lusaka, Zambie. La conférence dont le thème est : « Briser les barrières : repositionner l’Afrique dans l’architecture mondiale de la santé » est organisée par le Centre de Contrôle des Maladies de l’Afrique (Africa CDC) en partenariat avec l’Institut National en Santé Publique de la Zambie. La Conférence internationale annuelle sur la santé publique en Afrique (CPHIA) offre une plate-forme unique dirigée par l’Afrique permettant aux dirigeants de tout le continent de réfléchir aux leçons apprises en matière de santé et de science et de s’aligner sur la voie à suivre pour créer des systèmes de santé plus résilients.

Cette troisième conférence a vu la participation de plus de 5000 participants venu des quatre points du monde. La cérémonie d’ouverture a vu la participation du Président de la République Zambienne, son excellence Hakainde Hichilema, du Dr Tedros Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé, le Directeur Général du Africa CDC, du Directeur Régional du Bureau Régional de l’Organisation Mondiale de la Santé pour l’Afrique l’OMS et le premier ministre de la Namibie, Saara Kuugongelwa et bien d’autre dignitaire venu du continent et d’ailleur.

Image de Mazo KONE au Africa CDC

Lors de cette cérémonie d’ouverture le directeur général de Africa CDC S.E Dr. Jean Kaseya a tenu à mettre l’accent sur l’indépendance africaine en santé. Il estime que la seconde indépendance africaine sera sa capacité de produire les équipements et les produits pour une santé de qualité. Pour le DG il faut surtout que l’Afrique privilégie la collaboration, car aucune institution, pays ou quelque organe seule ne peut résoudre le challenge en santé du continent. Il appelle alors tous les acteurs en santé publique que ce soit les praticiens et ou les chercheurs sur le continent à se donner la main pour une excellente collaboration. Le Directeur estime qu’il faut connecter l’Afrique entier pour réussir le combat de la santé.

Le Directeur Général de l’OMS a en son tour appelé à une union sacrée des dirigeants africains autour des questions de santé. Il estime que seul le travail ensemble reste la clé de voute.

Mazo KONE, JSTM

Laisser un commentaire