A la une, Contributions, Edito, LES BREVES, NOS SCIENTIFIQUES

Le salaire des enseignants : un prérequis pour réformer l’enseignement au Mali

Partout dans le monde, l’attractivité dans le corps de l’enseignement connait un déficit. La situation actuelle sur la question enseignante me pousse à faire des réflexions pour une réforme de la carrière des enseignants au Mali. En effet, la révision salariale est une condition préalable et indispensable à toute tentative de revalorisation du statut des carrières enseignantes.


Ce texte est une contribution du Dr Boubacar Taboure, Enseignant chercheur


Un levier clé pour motiver et retenir les enseignants

Sur tous nos terrains de recherche, nous avons constaté que les enseignants interrogés se désintéressaient des réformes concernant leur carrière dès lors que leurs salaires n’avaient pas été revus à la hausse. Pourtant, l’adhésion des enseignants est primordiale pour réformer, au risque d’entraîner des résistances ou un sentiment de marginalisation au sein de la profession.

Selon le professeur Pol Dupont de l’université de Mons en Belgique dans le cadre d’une étude sur la réforme de l’enseignement en 2019 « Tant que les enseignants et la société penseront que la rémunération est inférieure à celle des agents de santé ou des forces de sécurité, tout effort de repositionnement de cette profession sera vain ».

Grilles de salaire et enjeux nationaux Différentes approches sont possibles pour revaloriser les salaires des enseignants. Les pays qui ont besoin d’attirer un grand nombre de candidats de qualité peuvent privilégier des salaires compétitifs en début de carrière, avant d’aplatir ensuite la courbe du barème salarial.

La durée passée dans chaque échelon avant de se hisser au niveau supérieur peut également être adaptée, pour remotiver les enseignants en milieu de carrière, ou les encourager à se former en continu.

Si la question des primes aux enseignants est relativement clivante, la progression salariale fondée sur l’évaluation apparaît comme une autre option permettant de lier rémunération et performance.

Quel impact sur la qualité de l’enseignement ?

Le système des « échelles de carrières et des parcours professionnels » apparaît comme l’approche la plus équilibrée et prometteuse. Il permet en effet de conditionner la progression salariale des enseignants non seulement à leur évaluation, mais aussi à de nouvelles attributions et responsabilités au sein de l’école. Avec des possibilités de mobilité, comme des rôles administratifs ou des postes de direction, ou de mobilité allant dans le sens du coaching, soutien aux autres enseignants, etc. Dans tous les cas, si le salaire est une condition sine qua non à la revalorisation des carrières enseignantes, il n’est certainement pas le seul critère à entrer en jeu.

Dr Boubacar TABOURE

Enseignant chercheur

Email :btaboure@yahoo.fr


Note du Journal: Pour publier une contribution sur JSTM, veuillez envoyer votre texte à mardochee.boli@jstm.org ou appelez le +223 79269577 pour plus d’infos.


Laisser un commentaire