A la une, changement climatique, ENVIRONNEMENT, LES BREVES

Le Mali va impliquer ses écoliers à la lutte contre les changements climatiques

Les élèves de la première à la neuvième année de l’enseignement fondamental bénéficieront dès à présent d’une éducation basée sur la prévention et la lutte contre les effets des changements climatiques. Une équipe d’experts travaille depuis le 15 décembre, sous la conduite de l’UNESCO et la Direction nationale de la pédagogie pour valider les outils pédagogiques qui seront utilisés par les enseignants.

« J’appelle éducation positive ce qui tend à former l’esprit avant l’âge, et à donner à l’enfant la connaissance des devoirs de l’homme », disait le philosophe Jean-Jacques Rousseau. Cette citation, les autorités maliennes l’ont comprise. Elles veulent maintenant enseigner aux enfants les notions liées aux changements climatiques depuis leur bas âge. Afin qu’à l’avenir ceux-ci soient de véritables acteurs de la lutte contre les bouleversements climatiques.

« C’est vrai qu’à l’école, on apprend aux enfants les notions de la chaine alimentaire, mais, maintenant on veut approfondir afin que nos enfants sachent que tous les êtres sont liés les uns aux autres et que l’homme même est lié à son environnement », argumente Noé Dabou, responsable du projet renforcement de la résilience du système éducatif comme alternative de prévention et de lutte contre les changements climatiques à l’UNESCO-Mali.

Aux dires des experts, les outils pédagogiques qui ont été élaborés sont composés d’un module de formation et un guide. « Le module contient les notions de changement climatique, des ressources naturelles et les facteurs qui peuvent influencer sur leurs dégradations ainsi que des méthodes et des stratégies pour lutter contre la dégradation de l’environnement » commente Dr Bagara Coulibaly, chef de division programme à la Direction nationale de la pédagogie (DNP).

« Le guide quant à lui, parle du développement psychomoteur. Il s’attaque à des stratégies qui permettent d’agir sur le comportement des enfants » renchéri Dr Bagara.

Mais, comment dans les ouvrages sur l’environnement et l’écologie conçoit-on la place et le rôle du jeune dans la lutte contre le changement climatique ? En effet, dans une étude menée sur la motivation des publics à faire face aux problèmes liés au changement climatique, trois dimensions de l’engagement sont identifiées : cognitive, affective et comportementale.

Les outils pédagogiques développés au Mali prennent en compte ces trois dimensions.  L’objectif ? Créer à court terme dans les écoles à travers les programmes d’enseignement, un environnement dans lequel, tous les enfants seraient en mesure d’apprendre en vue d’adopter des comportements favorables à la prévention et à la lutte contre les changements climatiques et leurs conséquences. « Cet environnement précise Babri Galledou, directeur national de la pédagogie doit être inclusif, sain, protecteur tout en tenant compte des besoins spécifiques des générations futures. »

Mardochée BOLI

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants.

Laisser un commentaire