A la une, Agriculture, AGRICULTURES, Santé, SANTE | MÉDECINE

La spiruline, un complément alimentaire antivieillissement aussi riche que le moringa

Cultivée dans la ferme de Moribabougou du Centre père Michel, à Bamako, la spiruline est une microalgue nutritionnelle et thérapeutique, peu connue au Mali.

Huit Bamakois sur dix n’ont jamais entendu parler de la spiruline, selon le sondage réalisé par le Journal scientifique et technique du Mali auprès d’un échantillon de 150 personnes. Pourtant, Souleymane Diallo, Chef de production spiruline dans la ferme de Moribabougou revèle que « cette microalgue est en effet bien plus riche en protéines, en fer et en vitamines A que le Moringa, et elle renferme de la vitamine B12 que ce dernier ne compte pas dans sa composition. » Ce qui fait de la spiruline « un meilleur complément alimentaire dans la prise en charge de la malnutrition chronique », explique Mariam Togola, coordinatrice projet au Centre Père Michel, partenaire au Mali d’Antenna France, association française qui lutte contre la malnutrition par la spiruline.

Riche en phycocyanine, un antioxydant spécifique et anti-inflammatoire naturel, la spiruline contient de puissants antiradicalaires qui ralentissent considérablement le vieillissement des cellules. « Elle est donc un allié parfait contre le vieillissement de la peau en améliorant la fermeté et l’élasticité de cette dernière », ajoute Mariam Togola.

De la découverte…

Découverte en Afrique en 1964 au Tchad par une équipe de chercheurs, la spiruline existe il y a plus de 3,5 milliards d’années. Elle revêt l’aspect d’une boue verdâtre, et est présente à l’état naturel, dans les lacs alcalins riches en sels minéraux des régions chaudes.

De son nom scientifique « spirulina platensis », la spiruline est « le meilleur aliment pour l’humanité au 21ème siècle et aussi le plus complet, du fait de sa composition assez exceptionnelle », selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

« C’est un complément alimentaire de choix qui peut, à faible dose, accélérer le passage des enfants souffrant d’émaciation sévère et d’insuffisance pondérale sévère à un stade modéré» | Dr Kadiatou Kamian

Aujourd’hui de nombreux pays la cultivent artisanalement pour une consommation locale Ainsi, des fermes artisanales ont été créées un peu partout dans le monde, notamment dans les pays où sévissent la famine et la malnutrition. 

… A l’utilisation scientifique

Si les chercheurs s’intéressent de plus en plus aux algues et microalgues, la spiruline est l’une des microalgues les plus étudiées. Plus de 2050 études scientifiques dont des expériences in vitro, in vivo et des études randomisées ont démontré l’efficacité de la consommation de spiruline sur diverses pathologies.

Une étude publiée dans Pharmaceutical Biology journal, a montré que la spiruline pourrait être un agent utile dans la pratique clinique pour le traitement des intoxications par l’arsenic, le fer, le mercure, etc. « C’est un complément alimentaire de choix qui peut, à faible dose, accélérer le passage des enfants souffrant d’émaciation sévère et d’insuffisance pondérale sévère à un stade modéré », conclut Dr Kadiatou Kamian dans son étude « Efficacité de la spiruline du poisson et des farines infantiles dans la réduction de la malnutrition et de l’anémie chez les enfants à Sabalibougou. »

Les effets bien qu’étant plus préventifs que curatifs, font de la spiruline, un complément alimentaire de choix pour prévenir la survenue de maladies telles que les maladies cardiovasculaires, les cancers ou les infections virales, mais aussi pour diminuer les effets secondaires de traitements médicamenteux lourds tels que le sont les traitements antinéoplasiques ou antirétroviraux.

Cependant, aucune étude n’a encore prouvé les effets de la microalgue sur le cholestérol et le diabète. Pas de preuve non plus sur le fait que la spiruline soit immunostimulante chez l’Homme. Seuls des essais menés chez des animaux ont montré un effet de la spiruline sur le système immunitaire. En revanche, « une chose est sûre, la spiruline est une alliée pour bien vieillir », précise Wilson-Jamin dans son article sur ‘‘les bienfaits anti-âge de la spiruline’’

Depuis les années 2000, la demande en spiruline ne cesse d’augmenter, notamment dans les pays développés où la consommation de compléments alimentaires et de probiotiques s’est largement démocratisée. Au Mali, plus de 2500 enfants ont bénéficié de deux mois de spiruline en 2019, grâce à des dons privés qui ont permis l’achat à la ferme de Moribabougou. « Ces enfants souffraient tous de la malnutrition », souligne Mariam Togola de Antenna France.

Vendue au Mali sous formes de paillettes, de brindilles ou de poudre, la production annuelle de la spiruline s’élève à 919 kg.

« Nous croyons que la spiruline peut considérablement réduire le taux de malnutrition au Mali, tout ce que nous demandons c’est l’implication du gouvernement malien », implore Souleymane Diallo, Chef de production spiruline dans la ferme de Moribabougou.

Mardochée BOLI

Note du journal: Au Mali, le Centre Père Michella donne gratuitement la spiruline aux organisme qui oeuvrent dans la nutrition et l’humanitaire (+223 20 21 35 57 )

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants.

Laisser un commentaire