La mucuna et le brachiaria, deux plantes miracles pour les cultivateurs et éleveurs maliens

Les technologies de culture des plantes mucuna et brachiara sont déployées dans plusieurs communes du Mali. Leurs utilisateurs sont ravis de leurs multiples avantages.

Au cours des cinquante dernières années, le Mali a connu trois grandes sécheresses, en 1973, 1984 et 2004. « Il pourrait connaitre en 2025 un quatrième épisode de sécheresse » alertait à l’époque Famouké Traoré, chercheur à l’Ecole nationale d’ingénierie (ENI) de Bamako, dans son étude de 2004 intitulée Etude des perspectives de changement climatique au Mali. « Ces différentes crises…

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.