A la une, TECHNOLOGIES

Intelligence artificielle en Afrique: Bientôt, une Agence pour les pays francophones

Le Togo abrite, ce lundi 16 décembre, le 1er Symposium régional Afrique de l’Ouest sur l’Intelligence Artificielle. En marge de cette rencontre de deux jours, la pose de la première pierre de l’Agence francophone pour l’intelligence artificielle en Afrique (Afria) aura lieu.

 «Pour une Intelligence Artificielle (IA) éthique et inclusive au service du développement durable, de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest». C’est le thème de ce 1er Symposium sur l’Intelligence Artificielle en Afrique francophone. L’enjeu du symposium est, selon Dr Eric Adja, président de l’Afria, de permettre aux États francophones de mieux répondre aux grands défis éthiques, scientifiques, écologiques, technologiques,… pour les décennies à venir.

Comment l’IA peut-elle aider à accélérer l’atteinte de l’Objectif Développement Durable (ODD4) ? Les impacts de l’Intelligence Artificielle sur l’économie et le monde des affaires. Quels sont les apports de l’IA pour les villes intelligentes? Quels sont facteurs de réussite de la Chine et des Etats-Unis dans le domaine l’IA ? Quels sont les effets de l’Intelligence Artificielle sur les emplois et les métiers? Quelles sont les différentes applications et les apports de l’IA dans le domaine de la sécurité et de la paix ?… Autant de questions sur lesquelles les participants se pencheront.

A travers l’Afria, l’Afrique francophone veut rattraper son retard dans le domaine de l’Intelligence artificielle. Aux dires de Micheal Leventhal, Directeur du Centre national de robotique du Mali «Robots Mali», les pays francophones sont très en retard par rapport à leurs homologues anglophones. Il existe, selon lui, une douzaine d’entreprises spécialisées dans différents domaines de l’Intelligence artificielle sur le continent. Elles sont toutes dans les pays anglophones.

JSTM.ORG

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire