A la une, Bien-être, SANTE | MÉDECINE

Hygiène dans les toilettes : Peut-on attraper des infections en utilisant les bouilloires en plastique ?

La bouilloire, en bambara « selidaga ou tasalé », est un récipient pour contenir l’eau dont on se sert pour l’hygiène dans les toilettes ou pour faire ses ablutions. Généralement en plastique, elle peut être aussi aluminium ou en fer. Cet ustensile, très prisé dans le milieu musulman, peut être source d’infections.

«La bouilloire en soi n’est pas source d’infection. Ce sont les conditions de son utilisation qui en font une source potentielle d’infection», affirme Dr Bocoum Amadou gynécologue obstétricien à l’hôpital Gabriel Touré, Secrétaire général adjoint de la Société malienne de Gynécologie-Obstétrique.

Pour le gynécologue, la bouilloire doit être toujours propre, sans tartre à l’intérieur.

«Il faut que l’eau dans la bouilloire ne soit pas stagnante», conseille le spécialiste. Et d’ajouter : « Les mains sales utilisées pour se nettoyer peuvent être source d’infections aux parties intimes ». C’est le cas, par exemple, des femmes au marché les mains souvent couvertes de microbes. Lorsqu’elles vont   aux toilettes, sans se laver les mains, cela peut entrainer des infections génitales par contamination.

Après les selles, la meilleure façon de se nettoyer est la suivante, selon Dr Bocoum Amadou: se servir d’abord d’un papier hygiénique pour enlever les morceaux de selles, ensuite continuer avec de l’eau propre. A défaut, ces morceaux de selles vont pénétrer l’appareil génital. Cela favorisera l’infection génitale, signale le gynécologue obstétricien.


Attention: La reprise de cet article, même partielle, sans l’autorisation écrite du JSTM est passible de poursuite judiciaire.


Djénéba Koné|JSTM.ORG

Laisser un commentaire