A la une, Actualite Scientifique, LES BREVES

Hôpitaux publics : au Mali, un patient sur quatre insatisfait de sa prise en charge

L’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux (ANEH) a rendu public son classement annuel de performance des hôpitaux du Mali au titre de l’année 2019, selon lequel, l’Hôpital régional de Sikasso garde sa première place pour la deuxième année consécutive.

Les hôpitaux ont été évalués grâce à 17 indicateurs de performance repartis, en indicateurs généraux et en indicateurs spécifiques. « Les critères d’évaluation des hôpitaux reposent sur les indicateurs choisis de commun accord avec les hôpitaux évalués », a indiqué Col-Major Karim Camara, Directeur général de l’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux.

Les indicateurs généraux utilisés dans l’évaluation des centres publics de santé sont : le taux de satisfaction des usagers, le nombre moyen des journées de rupture des 40 Médicaments essentiels génériques (MEG) et consommables traceurs ; ainsi que le nombre moyen des journées d’immobilisation des 10 équipements clés ; le taux de satisfaction des usagers ; le taux de recouvrement des recettes…

Les indicateurs spécifiques sont entre autres : le taux de mortalité maternelle intra-hospitalière ; le taux de mortalité néonatale intra-hospitalière ; le taux de mortalité intra-hospitalière des enfants de 1-59 mois.

L’ANEH révèle que le taux de satisfaction des usagers a varié dans les 13 hôpitaux publics évalués. Ainsi, 93% des patients sont satisfaits du service offert à l’hôpital de Sikasso contre 54% à l’Institut d’ophtalmologie tropicale de l’Afrique (CHU-IOTA). En ce qui concerne les 13 hôpitaux, le taux moyen de satisfaction des usagers est de 75,48%.  Autrement dit, un patient sur quatre est insatisfait de sa prise en charge dans les hôpitaux publics.

Aussi, il ressort des données que le nombre moyen des journées de rupture des Médicaments essentiels génériques est de 0,25 jour au Centre Hospitalier Mère-Enfant ‘’Le Luxembourg’’ contre 181 jours de rupture à l’Hôpital du Point G.

Sikasso encore en tête

Pour le classement annuel de performance, l’hôpital régional de Sikasso obtient un score 101 sur 135 points possibles. Il est talonné par l’Hôpital Mère- Enfant “Le Luxembourg” qui reste deuxième pour la deuxième année consécutive.  Le bond le plus remarquable a été fait par l’Hôpital Pr Bocar Sidi SALL de Kati qui est passé de la cinquième à la troisième place avec un score de 80 points contre 81 pour le deuxième. L’Hôpital de Point G a le score le moins honorable.

« Pour nous la place ne compte pas, c’est l’évolution qui compte », a indiqué Dr Almoutapha Ouattara, tout en remerciant tout son personnel. « Pour maintenir le niveau de performance, il faut que cela soit lié à une dotation financière. Si votre performance baisse, vous ne bénéficiez plus de la subvention », a plaidé le directeur du CHU de Kati.

Mamadou Togola | JSTM.ORG

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire