A la une, Santé

Golden Life: Un hôpital ultramoderne implanté à Bamako

Golden Life est un hôpital turc ultramoderne situé à Badalabougou. D’un coût de réalisation de 15 millions de dollars, soit 7,5 milliards Fcfa, cette infrastructure  a été visitée le vendredi 16 juin 2017 par le ministre de la Santé et de l’Hygiène public Pr. Samba Ousmane Sow et son homologue de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé.

Pas encore inauguré, Golden Life est composé de deux bâtiments dont un de six niveaux. Il a une capacité de 90 lits dont des salles d’hospitalisation VIP. En plus de l’administration, il comprend des structures sanitaires généralistes et de spécialités comme l’ophtalmologie, des lunetteries, l’odontologie, l’ORL, la mammographie, des laboratoires, des salles de consultation, d’examen, de prélèvements, de scanner IRM, d’Excimer Laser, d’angiographie, des salles de réveil, de réanimation et d’observation, de stérilisation, des urgences, d’échographie, de radiographie, des blocs opératoires et autres unités, des cuisines, des salles de restauration, des maternités, des salles informatiques, de conférence, une morgue au sous-sol, des salles de prière, des salles d’attente VIP, des toilettes.

L’ensemble de ces structures est climatisé et ravitaillé en eau minérale par un système d’adduction d’eau minérale. Son personnel sera de 300 travailleurs dont 200 Maliens et 20 expatriés. C’est cet hôpital ultramoderne qui a été visité par les deux ministres susmentionnés. Impressionnés, ils n’ont pas pu cacher leur satisfaction quant à la réalisation de cette infrastructure au Mali.

 “Golden Life est le meilleur hôpital qui peut remédier aux évacuations”

Selon le ministre Sow, cette visite de l’hôpital est une visite d’exploration, de début de collaboration pour que la construction de la structure soit un succès. Il a invité ses collègues de la santé à voir cette infrastructure de façon positive. “Avec un investissement de 15 millions de dollars au Mali, il y avait lieu de visiter cet hôpital. Nous sommes venus voir cet hôpital pour nous rendre compte qu’il peut cadrer avec la politique de santé du Mali et le programme d’urgence sociale présidentiel, à savoir faire en sorte de distribuer des soins de qualité à l’ensemble du peuple malien. Je suis fier d’avoir dans mon pays une pareille infrastructure bien équipée. C’est le meilleur hôpital. Je préfère être traité dans un hôpital comme Golden Life qui peut aider le Mali. Avec une pareille infrastructure, je ferai en sorte de trouver un cadre légal, bénéfique de collaboration dans le sens du bien-être du peuple malien. En plus de l’aspect sanitaire, il y a aussi l’aspect formation. C’est pour dire que les travailleurs de la santé peuvent également profiter de cet hôpital pour parfaire leur formation avec des stages pratiques au sein de cette infrastructure. En tant que ministre de la Santé, j’ai signé beaucoup de demandes d’évacuation sanitaire à l’extérieur. Si on avait de tel hôpital, 95 % de ces évacués pouvaient être traités ici au Mali”, a indiqué le ministre Sow.

“Golden Life : “Un partenariat gagnant-gagnant”

En tant que ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, il a laissé entendre qu’il a un sentiment de fierté. Car, a-t-il ajouté, la construction d’une telle infrastructure est rare en Afrique de l’Ouest. “Sa réalisation signifie que le Mali est une bonne destination. Mon rôle en tant que ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, c’est de faire en sorte que tous les investisseurs des pays du monde puissent faire un investissement de cette taille au Mali. Car le Mali est une bonne destination. J’ai travaillé avec les investisseurs turcs du début à la fin des travaux de l’hôpital. Si les choses se passent normalement, les investisseurs turcs récolteront des fruits tout comme les Maliens car les privés investissent pour se faire des bénéfices. Et si l’Etat bénéficie de ces fruits, il est important d’échanger avec les privés dans un partenariat public-privé. Je suis fier de cela. Notre rôle est d’aider les investisseurs à surmonter toutes les difficultés liées à l’investissement. Nous allons travailler ensemble pour que cette étape soit franchie, parce que c’est en ce moment et seulement en ce moment que les promoteurs de Golden Life peuvent mettre leur unité en exploitation. Nous sommes fiers de l’investissement turc. Et en tant que ministre de la Promotion de l’investissement et du Secteur privé, je suis très réconforté. Nous allons tout faire pour que l’hôpital soit profitable aux Maliens, pour qu’il permette aux Maliens d’accéder à des soins de qualité au lieu de prendre l’avion  pour aller se soigner dans le reste du monde. Donc, les deux parties ont un intérêt réel. Et on va y arriver”, a déclaré le ministre Konimba Sidibé, avant de remercier les investisseurs d’avoir fait confiance au Mali pour leur investissement.

“Nous ferons en sorte que les Maliens puissent accéder à l’hôpital”

Pour le directeur de l’hôpital, Dr. Eyüb Ibrahim, l’idée initiale de l’hôpital était de construire un hôpital ophtalmologique. “Mais avec les besoins de santé du Mali, nous avons décidé de faire un hôpital ultramoderne qui donnera un soin de qualité aux Maliens et de réduire les évacuations sanitaires dans d’autres pays du Maghreb. Nous ferons en sorte que les Maliens puissent accéder à l’hôpital. En accord avec l’Etat malien, nous allons fixer les tarifs pour que l’hôpital soit bénéfique aux Maliens sur le plan sanitaire, de formation et d’approvisionnement des hôpitaux maliens en oxygène”, a-t-il promis.

Aujourd’hui-Mali

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire