A la une, Biographie, LES BREVES, NOS SCIENTIFIQUES

FST: Dr Jacqueline Konaté, première femme Docteur en Informatique au Mali

A 36 ans, Dr  Sogoba Jacqueline Konaté est l’une des ambassadrices de l’informatique au Mali. Son doctorat en poche depuis 10 ans, l’enseignante-chercheure est à l’origine, en 2014, d’un système informatique de gestion des dossiers d’inscriptions, le payement des inscriptions et les réclamations de note à la Faculté des Sciences et Techniques au Mali (FST).

En science, la performance se conjugue au féminin. Née jumelle, en 1983, à Bamako, Jacqueline a eu tôt les sciences dans l’ADN avec un père architecte et une mère pharmacienne. C’est à l’école « Sainte Thérèse du Fleuve », que l’adolescente fait ses premiers pas. Elle poursuivit ses études au « Cours Notre Dame du Niger », dirigé à l’époque par une Canadienne «très organisée », où Jacqueline pris à cœur les études. «Notre directrice prenait soin de ses élèves », se souvient Jacqueline. Après le Diplôme d’Etude Fondamentale, explique l’ancienne élève, la directrice guidait les élèves dans leur choix futur d’études. Avec de bonnes notes partout, Jacqueline devait poursuivre en littérature. Mais la jeune élève choisit les sciences contre l’avis de sa directrice.

Issue de la deuxième promotion des bacheliers bénéficiaires de bourses d’excellence, Jacqueline s’envole, en 2001, pour la France. Elle y décroche son Master en Informatique sur le thème : «Concepteur en Architecture de Machine et Système Informatique». Là-bas, elle poursuit ses  études et obtient, en 2009, son Doctorat à l’Université de Toulouse III. Elle signe un contrat de travail avec l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) qui n’a été renouvelé. Comme bon nombre de jeunes diplômés en France, elle envisage d’aller au Canada, mais elle se décide à revenir servir son pays, conformément à l’engagement auquel elle avait souscrit avant son départ en France.

-lire aussi- Dr Nah Traoré, noyau de la Chimie à la Faculté des Sciences et Techniques au Mali

Revenue au bercail, elle manque de peu le dépôt des dossiers du concours pour le recrutement des enseignants au niveau de l’Enseignement Supérieur. Elle se résigne à attendre l’année suivante. Mais, quelques jours plus tard, elle apprend que le concours a été repoussé, elle pouvait donc déposer son dossier. Admise, elle est affectée à la FST où elle exerce depuis. Actuellement, Dr Jacqueline Konaté est en charge d’un programme informatique qui aide à l’organisation de la recherche à la FST.

Enseignante à la FST depuis 2012,  Dr Jacqueline Konaté a encadré plus de 30 étudiants en Licence, 8 étudiants en Master. Elle est aussi auteure de nombreuses publications scientifiques notamment: «Federation of Services from Autonomous Domains with Heterogeneous Acess Control Models, 18th International Information Security South Africa  Conference ,Johannesborg ,South Africa, August 14-15,2019.

Roulant les « R » en s’exprimant en français, les lèvres toujours, rouges de Jacqueline laissent entrevoir ses dents de bonheur. Dr Jacqueline Konaté, en dépit de son âge relativement jeune, a un CV riche. Développeur de contenu pour l’Université Virtuelle Africaine, elle est aussi membre du Bureau du Comité Technique Spécialiste en Sciences et Techniques de l’Ingénieur (CTS-STI) du CAMES.

Mère au foyer, Dr Jacqueline ne cache pas son penchant pour la politique. A ses dires, la politique est un bon moyen pour mieux se faire entendre. Car, les décideurs politiques au Mali ne semblent pas encore avoir pris conscience que l’outil informatique doit être connu de tous dans n’importe quel domaine de travail. De nos jours, tranche l’enseignante, l’outil informatique, les logiciels et les systèmes informatiques sont des éléments incontournables pour tout réel développement.

Néma Doumbo |JSTM.ORG

Laisser un commentaire