A la une, LES BREVES, Technologie, TECHNOLOGIES

E-learning: L’Université Virtuelle du Mali pour rendre l’éducation accessible pour tous

Au Mali, quatre des cinq universités publiques sont à Bamako, la capitale. La mauvaise répartition géographique, le manque d’infrastructure et  d’enseignants sont des freins à l’accès à une formation de qualité. Des défis que veut relever, le groupe FAMIB, initiateur de l’Université Virtuelle du Mali (UVM).

Lancée officiellement le 07 novembre 2019, l’Université Virtuelle du Mali (UVM) offre des formations dans plusieurs domaines notamment en entrepreneuriat et ingénierie. Cette université virtuelle veut offrir aux jeunes, particulièrement les personnes à mobilité réduite l’opportunité de se former sans déplacement et à un rythme adapté. Cette formation permettra aux participants d’obtenir des diplômes et des certifications reconnues à l’échelle internationale.

L’UVM, selon Amadou Diawara, CEO de FAMIB Group, est le fruit d’un constat: le manque d’infrastructures immobilières, l’enclavement  géographique des régions du Mali et le faible moyen économique pour les parents d’étudiant désirant offrir une éducation universitaire de qualité à leurs enfants. A ces difficultés s’ajoutent les perturbations causées par les grèves alternées des étudiants et des enseignants.

La recette du succès

Pour réussir son pari, Amadou Diawara mise sur la triple recette du coût réduit de la formation, l’accès à l’internet et l’offre de formation de qualité. L’Université Virtuelle du Mali, indique le promoteur, donne aux étudiants «la possibilité de poursuivre leur cursus à l’étranger avec d’immenses possibilités vers une employabilité à des fonctions qualifiantes recherchées par les entreprises.» A cet effet, l’UVM a adhéré un réseau de grandes Écoles et Universités de renommées internationales. Une dynamique qui se poursuit avec la signature à Bamako, le 28 mars prochain, d’une nouvelle convention avec l’Institut National des Sciences appliquées (INSA) France.

A l’UVM, le frais de scolarité est fixé à 100 000 FCFA, pour les diplômes en Licence Professionnelle. Pour l’accessibilité à internet, l’université a signé une convention avec un opérateur télécom pour des forfaits à prix réduit.

Mariama Diallo|JSTM.ORG

2 Comments

Laisser un commentaire