A la une, LES BREVES, Santé, SANTE | MÉDECINE

Diabète: un mal de plus en plus fréquent chez les femmes enceintes du Mali

Le diabète associé à la grossesse peut se décliner en diabète prégestationnel ou en diabète gestationnel. Appelé généralement «diabète gestationnel », le diabète découvert au cours de la grossesse est, avec les diabètes de type 1 et 2, l’un des trois types de diabète connus à ce jour. Une équipe de chercheurs maliens a mené une étude pour déterminer «la prévalence, décrire les caractéristiques sociodémographiques et cliniques» du diabète chez la femme enceinte en Commune II du District de Bamako.

«Diabète et grossesse au centre de santé de référence de la commune II de Bamako, Mali.» C’est l’intitulé de l’étude publiée dans le dernier numéro de la Revue Malienne de Pathologies Thrombotiques et Hémorragique. Il s’agit explique, Seydou Z Dao, d’une étude transversale avec recrutement prospectif des données allant du 1er janvier au 31 décembre 2018. «Toutes les femmes enceintes, chez qui le diabète a été découvert avant ou au cours de la grossesse ont été incluses», indique le spécialiste.

Grosse fatigue, une soif accrue, des envies plus fréquentes d’uriner, des urines plus abondantes, ont été les symptômes qui ont permit de découvrir le diabète gestationnel mais dans la majorité des cas, la découverte du diabète a été faite chez des femmes qui n’avaient aucun signe clinique d’où la nécessité de réaliser la glycémie au cours de la grossesse. Les troubles liés à ce diabète interviennent chez la femme enceinte vers la fin du 6e mois. Ils peuvent durer le temps de la grossesse, dans ce cas, le diabète gestationnel disparaît après l’accouchement. Cependant, ces troubles peuvent aussi être révélateurs d’un diabète antérieur et perdurer après l’accouchement.

Des conséquences pour la mère et l’enfant…

Les causes de cette pathologie viennent d’une résistance des cellules à l’action de l’insuline, causée naturellement durant la grossesse par les hormones du placenta. Sur le site spécialisé Doctissimo, il est indiqué que souvent chez certaines femmes, les pancréas ne parviennent pas à sécréter assez d’insuline pour contrebalancer l’effet des hormones ce qui provoque un diabète. Ce diabète peut entrainer une macrosomie chez l’enfant c’est-à -dire un poids de naissance supérieur à 4kg.

Pour la mère, le diabète gestationnel provoque un risque d’accouchement par césarienne.  Dans leur étude, les chercheurs maliens ont découvert que 45,5% des femmes souffrant de ce diabète accouchent par césarienne. Un taux élevé, mais faible par rapport à celui rapporté par d’autres études qui fait état de 60% de césarienne chez les patientes diabétiques contre 17% dans la population non diabétique.

«Le diabète associé à la grossesse est de plus en plus fréquent» | Seydou Z Dao

En 12 mois de recherche, les chercheurs ont recensé 55 cas de diabète associé à la grossesse sur un total de 5350 femmes enceintes reçues en consultation, soit une prévalence de 1,03%. Le diabète prégestationnel était à l’origine de 56,4% des cas contre 43,6% pour le diabète gestationnel.

Aux dires de l’équipe de chercheurs, «le diabète gestationnel est de plus en plus fréquent au Mali». Les spécialistes recommandent à la fin de leur étude, un diagnostic précoce, un suivi régulier et une prise en charge pluridisciplinaire de la pathologie.

Crédit photo: Matthias Ziegler/Scidev


Attention: La reprise de cet article, même partielle, sans l’autorisation écrite du JSTM est passible de poursuite judiciaire.


Mariama Diallo| JSTM.ORG

Laisser un commentaire