A la une, Santé

Covid-19: Quatre principaux facteurs de comorbidité recensés au Mali

Le Mali est entré dans sa 16e semaine de la pandémie de Covid-19. Le ralentissement de la propagation du virus constaté depuis la 13e semaine épidémiologique se poursuit. A l’Institut national de Santé publique, l’équipe du Pr Akory Ag Iknane a présenté les facteurs de comorbidité recensés au cours des 15 premières semaines de la pandémie.

Près de 18 000 tests réalisés et 2 433 cas positifs de Covid-19 à la date du 15 juillet 2020. Le taux de létalité de la Covid-19 au Mali est de 5% tandis que le taux de guérison s’élève à 72,5 contre 60% dans l’espace CEDEAO où, le Mali est le cinquième pays le plus touché après le Nigéria, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Le taux de létalité de la pandémie dans  l’espace communautaire est de 1,62% beaucoup moins qu’au Mali. «Au Mali, nous avons décidé de la transparence sur les chiffres», défend Pr Akory Ag  Iknane. Selon le coordinateur national de la riposte de la pandémie de Covid-19, nombreux sont les pays qui ne totalisent pas les cas positifs déclarés post-mortem. Au Mali, ces cas représentent plus de 2% du taux de létalité.

Lire aussi – COVID-19 au Mali: Le nombre de cas a baissé dans la 13e semaine épidémiologique

04 principaux facteurs de comorbidité

Selon les données recueillies par l’Institut national de Santé Publique, les personnes de plus 65 ans sont les vulnérables au virus SARS-CoV-2. Elles sont près 550 à être infectées par le virus à ce jour. Cette tranche d’âge représente aussi le plus grand nombre de décès. On a ainsi découvert quatre principaux facteurs de comorbidité.

A la 15e semaine épidémiologique, le Mali totalisait 70 décès dans les services de prises de charge des patients Covid-19. Ainsi, 18 patients décédés souffraient de diabète; 14 patients souffraient d’insuffisance rénale aiguë (NTA); 12 patients avaient les deux maladies (diabète et NTA); au moins 04 patients décédés avaient le VIH. Au total, l’INSP a recensé 15 facteurs de comorbidité chez les patients de Covid-19 au Mali.

Interrogé par JSTM sur la prévalence de cas asymptomatiques, le Coordinateur national de la riposte affirme qu’ « aucune étude n’a pour l’instant été menée dans ce sens ». Cependant, explique-t-il, une campagne de tests sera bientôt lancée à Bamako. Grâce à l’appui de l’UNICEF, 15 000 kits de prélèvement ont été récemment acquis pour ce ratissage.

Mamadou TOGOLA

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire