A la une, Santé, SANTE | MÉDECINE

Covid-19 au Mali: Tombouctou, localité la plus touchée après le District de Bamako

Les premiers cas de Covid-19 au Mali ont été enregistrés à Bamako et à Kayes, où des passagers du Vol Air France du 17 mars s’y étaient rendus. Mais l’apparition d’un nouveau cluster, dans la Cité des 333 Saints, en début du mois de Mai, inquiète les autorités sanitaires.

La situation est préoccupante mais sous contrôle. Aux dires du Dr Djibril Kassogué, directeur de l’hôpital de Tombouctou, à la date du 01 juin, la région de Tombouctou compte 155 cas positifs de Covid-19 sur un total national de 1315 cas. Ce qui fait de cette région, à ce jour, la deuxième localité la plus touchée dans notre pays après le District de Bamako. Les autorités sanitaires de la région relèvent 11 décès liés à la Covid-19 à Tombouctou dont 02 survenus au Centre de traitement. «09 décès sont survenus avant l’admission au centre dans l’attente des résultats», a indiqué à JSTM le directeur de l’hôpital de Tombouctou.

Lire aussi – Amadou Koné, chercheur à l’UCRC: «Les tests de Covid-19 effectués au Mali sont homologués par l’OMS»

A Tombouctou, le déclic est venu le 28 mai lorsque le communiqué quotidien du ministère de la Santé a annoncé 49 nouveaux cas dans la localité. Le lendemain, vendredi 29, le ministère y a dépêché son Laboratoire mobile de tests de Covd-19 (voir photo), avec une équipe de six personnes,  dirigée par le Pr Bouréma Kouriba, directeur du Centre d’infectiologie Charles Mérieux de Bamako. «Avant nous ne pouvions envoyer à Bamako nos prélèvements que deux fois par semaine», explique Dr Djibril Kassogué. Et d’ajouter: «Les patients mourraient avant que la maladie ne soit diagnostiquée».

«Le premier lot est envoyé au labo à 8h, on a les résultats avant 14h» | Dr Djibril Kassogué

«Le laboratoire mobile va permettre de détecter rapidement les cas et leurs contacts qui sont infectés afin que l’équipe de santé de Tombouctou puisse les isoler et empêcher à ce qu’ils transmettent la maladie», a affirmé le Pr Bouréma Kouriba, au micro de notre confrère Sahélien.com. Avec le labo mobile, précise le directeur de l’hôpital de Tombouctou, il y a deux lots de prélèvements à analyser chaque jour. «Le premier lot est envoyé au labo à 8h, on a les résultats avant 14h», se réjouit-il.

Dans la Cité des 333 Saints, les 04 premiers cas de Covid-19 avaient été annoncés le 09 mai. «Sur 8 échantillons, 3 appartenant à la Minusma ont été testés positifs et 1 personne au sein de la population locale», avait indiqué le Directeur régional de la santé, Dr Hamma Sankaré. Admis à l’Hôpital, le jeudi 7 mai, le patient local qui avait transité par une clinique privée de la ville était décédé le même jour dans l’attente de la confirmation de son résultat.

Lire aussi – Cadavres de Covid-19 au Mali: Coincés entre précaution sanitaire et rites mortuaires

A ce jour, le Centre de prise en charge de Tombouctou a enregistré un total de 15 patients guéris. Quant au taux de létalité de la maladie, il est légèrement au-dessus de la moyenne nationale. Un fait imputable au retard dans le diagnostic qui a obligé les autorités sanitaires de Tombouctou a adopté la tragédie de tester systématiquement toutes les personnes-contact. «Par conséquent,  l’effet immédiat est la détection de beaucoup de cas positif. Mais l’effet sur la propagation du virus sera visible dans deux semaines», a conclu le directeur de l’hôpital de Tombouctou.

Mamadou TOGOLA

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire