A la une, SANTE | MÉDECINE

Consommation abusive des boissons gazeuses, un danger pour les enfants

Une boisson gazeuse contient plus d’une dizaine de produits chimiques alimentaires, qui, selon des experts, ont des conséquences néfastes à long terme sur la santé des enfants.

La boisson gazeuse est une boisson effervescente qui ne contient pas d’alcool et qui se consomme généralement fraiche. Le dioxyde de carbone est responsable d’apporter l’effervescence à la boisson gazeuse. Mais d’autres produits chimiques alimentaires tels que l’acide citrique, l’acide phosphorique, le benzoate de sodium et le sucre entrent dans sa composition.

Coulibaly, 40 ans, un mécanicien de moto résidant à Sirakoro Meguêtana, une commune de Bamako raconte : « pendant les fêtes, c’est la boisson gazeuse que mes enfants boivent le plus !» Pourquoi ? « Ça rafraichi, c’est moins chère et bien sucrée », explique-t-il. Il achète les bouteilles le plus souvent à 200 Fcfa.

« Si la boisson gazeuse est consommée occasionnellement, il n’y a pas de danger. En revanche le danger peut venir si ça devient une habitude », signale Simpara Sékou, médecin nutritionniste au centre hospitalier point G de Bamako.

-Lire aussi- Consommation du thé : « il ne faut pas dépasser 3 tasses par jour »

À l’Institut des Sciences Appliquées (ISA) de Bamako, le biochimiste alimentaire Cheickna Dao se montre ferme sur la question. « La consommation des boissons gazeuses doit être interdite aux enfants », indique-t-il en expliquant que le benzoate de sodium, désigné par E211 sur les étiquettes des boissons, est « un conservateur qui peut causer l’hyperactivité chez l’enfant et entrainer des nausées ainsi que des vomissements. »

L’hyperactivité est une maladie qui se manifeste chez les enfants, au cours de leur croissance. Elle se traduit par une difficulté à rester tranquille, des problèmes de concentration, des difficultés dans la gestion des émotions ou du stress. « En cas de diagnostic tardif ou de non prise en charge adéquate, les conséquences peuvent être graves : manque d’estime de soi, échec scolaire, difficultés à mener à bien une formation professionnelle ou encore abus de substances », explique le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) en Suisse.

Outre cette maladie, le sucre contenu dans la boisson gazeuse représente un potentiel danger. «Il y a certaines canettes de boisson dont je ne citerai pas le nom qui contiennent plus de huit (08) morceaux, soit envions 64 grammes de sucre », indique  docteur Simpara Sékou. Pourtant, « l’Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille de ne pas dépasser 25 grammes de sucre par jour. »

«En consommant la boisson gazeuse, l’enfant subit une augmentation du taux de sucre augmentant ainsi, la quantité d’insuline sécrétée par le pancréas qui provoque une faim immense chez l’enfant», explique Moussa Tangara, nutritionniste au CHU Gabriel Touré de Bamako.

 Aux dires des nutritionnistes, l’enfant qui consomme régulièrement la boisson gazeuse « sera obèse, et à long terme, celui-ci aura le diabète et même le cancer du pancréas. »

L’idéale pour éviter ces différentes maladies chez l’enfant et l’adulte est de consommer aux plus deux canettes de boisson gazeuse par semaine et de faire plus d’activités physiques, recommande le nutritionniste Sekou Simpara. Et surtout précisent-t-il, la meilleure boisson rafraichissante est de l’eau potable.

« Les jus de fruit sont aussi conseillés, mais il s’agit bien sûr des jus naturels », indique Tangara. Les jus de fruits commercialisés, conclut le chercheur, doivent être dilués avec de l’eau avant d’en donner à l’enfant.

Sira Niakaté |JSTM.ORG

Laisser un commentaire