Education

Bamako: Les femmes chercheurs mieux outillées à l’utilisation de PowerPoint et Excel

PowerPoint et Excel sont des outils quasiment incontournables dans la vie des chercheurs hommes comme femmes. Ces deux outils de bureautique ont été abordés les jeudi 29 et vendredi 30 septembre 2016, en long et en large, au profit d’une quarantaine de femmes issues de domaines différents et variés. Cette formation a été organisée par l’association des Femmes Chercheurs du Mali, une organisation créée en 2010.

” L’objectif est de former les femmes évoluant dans la recherche à l’utilisation des Outils informatiques : Microsoft PowerPoint, et Excel.
L’adoption des outils adressés au cours de la formation permettront aux participantes d’organiser leurs données pour mieux communiquer les résultats des innovations en matière de recherche”, explique Mme Doumbo Safiatou Niarė,  Médecin Parasitologue et l’une des formatrices.

Parmi la quarantaine de femmes chercheurs et étudiantes ayant participé à ce renforcement des capacités, il y avait des représentantes de plusieurs domaines dont l’Agronomie, l’Agroforesterie, la Microbiologie, la Biochimie, la Chimie, l’Environnement, la Parasitologie, l’Entomologie, la Géologie, l’Informatique, la Zootechnique, la Technologie Alimentaire, la Biotechnologie ou encore la Nutrition.

Fanta Guindo est technologue alimentaire et l’innovation est un  des domaines clés dans lesquels elle intervient. “Nous avons pu installer les nouvelles versions plus récentes de ces logiciels et elles s’avèrent assez pratiques par rapport aux anciennes. Elles m’aideront à rédiger mes rapports et résultats scientifiques”.

L’outil PowerPoint est beaucoup sollicité dans la rédaction des résumés qui serviront ensuite à être projetés la plupart du temps. Quant à Excel, il sera beaucoup utilisé par les Chercheurs dans l’analyse et l’évaluation de leurs travaux de recherche à travers la statistique et d’autres disciplines.

” Les connaissances acquises par les participantes durant la formation permettront d’avoir une autonomie dans la gestion, la présentation des données de recherche dans les perspectives de publication scientifiques”,  a complété Mme Doumbo.

D’autres projets intéressants pourraient suivre cette initiative qui a été appréciée par les bénéficiaires. Parmi elles, des femmes productrices ont pu présenter des “biscuits” qu’elles écoulent déjà sur le marché à base de farine de blé,  farine de maïs ou de sésame entre autres produits locaux.
“Pour l’atteinte de nos objectifs nous comptons créer un système de mentorat entre les femmes évoluant dans la recherche et les jeunes universitaires tant au niveau national qu’international”, a-t-elle conclu.

Les femmes chercheurs ont su montrer leurs compétences dans de nombreux domaines de la science, cependant un des grand blocages est le soutien nécessaire dont elles ont besoin pour s’épanouir pleinement dans leurs disciplines et gravir tous les échelons.

“La vie des femmes chercheurs est très difficile, souvent il faut accepter de faire le choix entre sa carrière et son mariage”, témoignent plusieurs d’entre elles.

Diénéba DÈME,  Journaliste scientifique 

Laisser un commentaire