A la une, Innovation, LES BREVES, TECHNOLOGIES

AER: Un Chauffe-eau solaire «made in Mali»

L’Agence des Energies Renouvelable du Mali (AER-Mali) a créé un chauffe-eau solaire. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un équipement thermique écologique par excellence qui sert à chauffer de l’eau par captage de l’énergie solaire. Grâce à des capteurs et aux systèmes de vitrage qui emmagasine les rayons solaires, le chauffe-eau solaire de l’AER-Mali est de loin l’un des instruments ‘’les plus écologique made in Mali’’.

Le dispositif est composé de trois parties essentielles à savoir: le réservoir, les capteurs et le circuit de tuyauterie. Chacun de ces éléments joue un rôle bien déterminé dans le fonctionnement du chauffe-eau solaire, inventé par l’Agence des Energies Renouvelable du Mali (AER-Mali). Le réservoir est conçu pour le stockage de l’eau, les capteurs permettent d’absorber les rayons solaires pour chauffer l’eau grâce au système de vitrage, enfin le circuit de tuyauterie permet d’acheminer l’eau du réservoir vers les capteurs. Ainsi, du réservoir à la tuyauterie en passant par les capteurs, l’eau suit plusieurs étapes avant d’être prête pour l’utilisation. A la sortie, c’est-à-dire une fois prête la température de l’eau avoisine les 50 à 60 degré Celsius sur une durée de trois à cinq heures de processus de chauffage dans la machine.

Selon M. Diafan Traoré, Chef du service solaire-thermique à l’AER-Mali, en plus d’être un alternatif par rapport au chauffe-eau traditionnel, cher et gourmand en électricité, le chauffe-eau solaire a été inventé pour apporter des solutions à certains problèmes et soulager les personnes qui ne peuvent prétendre au chauffe-eau moderne : « Nous vivons dans un pays où il fait constamment chaud. Mais à une certaine période de l’année il fait froid, et le chauffe-eau solaire peut être utilisé en ces temps de fraicheurs. Mais aussi il peut être installé au sein des maternités dans des zones reculées du Mali, où l’électricité et l’eau courante fond défaut», explique le patron du service solaire-thermique à l’AER-Mali.

Facile à entretenir et à utiliser, à ce jour l’Agence a fourni la plupart des régions du Mali en chauffe-eau solaire, notamment dans le cadre d’un projet commun avec le programme des Nations Unie pour le développement (PNUD) assure M. Traoré. L’AER n’étant pas habilitée à faire de la vente, les particuliers tout comme les ONG qui demandent l’instrument doivent signer un contrat. Cependant, Traoré admet un manque de promotion du chauffe-eau solaire auprès des populations. La faute liée à un budget trop faible pour vulgariser l’invention.

Attention: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation écrite du JSTM

Omar Sissoko|JSTM.ORG

Laisser un commentaire