A la une, Actualite Scientifique, LES BREVES

Zones bleues: Connaissez-vous ces cinq zones dans le monde où l’espérance de vie avoisine 100 ans ?

L’espérance de vie est estimée, au Mali, à 57 ans en 2016. Dans le monde, pourtant, il existe cinq zones où l’espérance de vie est proche de 100 ans. Ces zones appelées «zones bleues» renferment, selon des scientifiques, les secrets de la longévité. On y recense un taux élevé de nonagénaires et centenaires en très bonne santé.

Elles sont «étranges et intrigantes». Les zones bleues sont de nos jours recherchées par de nombreuses personnes. Il y en a cinq dans le monde. Depuis quelques années, les scientifiques tentent de percer le secret de ces zones. L’appellation vient de l’universitaire italien Gianni Pes et du démographe belge Michel Poulain qui ont découvert en 2000, la plus forte concentration au monde de centenaires, dans la province de Nuoro, en Sardaigne (Italie). Les deux scientifiques dessinèrent sur une carte à l’encre bleue la zone regroupant ces villages qu’ils appelèrent alors «zone bleue ».

En 2002, un projet lancé par National Geographic a permis d’identifier, en 2017, d’autres zones bleues dans le monde, à savoir: Okinawa (Japon), Loma Linda en Californie (États-Unis), Ikaria (Grèce), Nicoya (Costa Rica). Dans ces zones, il a été démontré que les gens vivent en société, pratiquent des activités physiques, mangent les produits locaux et ne se stressent pas.

Quels sont les mystères de ces zones bleues ?

Après une série d’expédition, la scientifique et bloggeuse Sandrine De Terre Nouvelle écrit: «ces centenaires ont comme principe de vie de manger un élément de la terre et de la mer par jour. Aux États-Unis, en Californie ils ont un régime spécial biblique. En Grèce, ils ont complètement oubliés de mourir.» Un documentaire réalisé par la naturopathe Angèle Ferreux-Maeght et le médecin généraliste Vincent Valinducq, en Sardaigne en Italie a révélé qu’un habitant sur cinq à plus de 90 ans; au Costa Rica, 13% de la population ont plus de 90 ans et 5% ont plus de 100 ans.

Les centenaires dans les zones bleues ne fument pas et consomment très peu ou pas d’alcool. En effet, il a été prouvé que «boire ne serait-ce qu’un verre de vin ou de bière par jour comporte un risque pour la santé».  Aussi, dans ces zones, le sucre raffiné est remplacé par le miel. Ils consomment également du chocolat noir, des fruits, du thé vert, des produits laitiers frais (fromage). Ils ont également des activités physiques régulières modérées telles que la marche, le jardinage et enfin une vie sociale paisible.

Plus important encore, il a été découvert que le sol de ces zones est très riche et fertile. Ainsi, même les animaux qui mangent les aliments provenant de ces sols ont une valeur nutritive bien supérieure à la moyenne.

Koundé Cissé|JSTM.ORG

NB: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation écrite de JSTM

Laisser un commentaire