A la une, Café scientifique

Web 3.0, quelle opportunité pour le Mali? Dr Mamadou Gouro Sidibé en parle

Invité à la 8e édition du Café Scientifique organisée, jeudi dernier, par le Journal Scientifique et Technique du Mali (JSTM), le conférencier, Dr Mamadou Gouro Sidibé est revenu sur les opportunités qu’offre la révolution numérique 3.0 à notre pays. C’était à TechnoLabs, à Hamdallaye ACI.

«Au commencement était le web 1.0», a expliqué l’ingénieur informatique. Autour de ce concept, poursuit Dr Sidibé, s’est organisée une économie numérique entretenue par des fournisseurs, des distributeurs et des consommateurs. Le service sur le web, à l’époque, se résumait aux seuls sites internet.

Après le web 1.0, l’économique numérique a évolué vers le web 2.0. Une ère, qui selon le conférencier, a commencé avec la naissance des réseaux sociaux. L’interactivité et la sociabilité sont les maîtres-mots de cette époque. L’opportunité a été donnée aux consommateurs de devenir à la fois des distributeurs et des fournisseurs. Avec moins 20% de la population connectée à internet,  le Mali n’a pas réellement profité de cette occasion.

Cependant, le retard de notre pays, au niveau de l’économique numérique, pourra être rattrapé. Avec, le nouveau concept du web 3.0 et surtout avec un taux de pénétration d’internet estimé à plus 10% par an. Selon le fondateur de Lenali, le réseau social «utilisable par les non scolarisé», le web 3.0 offre à tous l’opportunité des affaires sur le net.

Défini comme l’internet des objets ou le web sémantique, le web 3.0 offre des contenus expliqués adaptés aux réalités socio-culturelles et économiques. Ici, explique Mamadou Gouro Sidibé, aussi bien l’industriel que la vendeuse d’orange pourra faire des affaires sur le net. Chacun en utilisant la langue de son choix.

@mamadou_togola

Laisser un commentaire