A la une, Education

Université: la 1ère promotion du programme “GENESIS Startups’’ sur le marché de l’emploi

La Pr Assétou Founè Samaké, ministre de l’Innovation et de la Recherche scientifique, a présidé,  le mardi 02 octobre 2018, la cérémonie de sortie de la 1ère promotion du programme “GENESIS Startups MALI”. C’était dans la salle de conférence du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), co-partenaire du programme.

Les nouveaux diplômés sont issus de l’Institut des Sciences Appliquées (ISA-USTTB), de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT- USSGB), de l’Institut Universitaire de Gestion (IUG) et de la Faculté des Sciences et des Technologies (FAST–USTTB) du Mali. Dans son discours, le Directeur de l’Institut des sciences appliquées (ISA), Pr Mamadou Wélé a fait savoir que le programme d’incubation «Genesis Startup» a atteint des résultats impressionnants en termes de startups créées.

Dédié aux jeunes diplômés des Universités de Bamako, ce projet-pilote a permis de construire des startups basées sur des équipes pluridisciplinaires qui ont travaillé sur des projets d’entreprise. L’originalité du programme réside, selon Pr Mamadou Wélé, dans le fait qu’après s’être réunis dans des groupes créés par centre d’intérêt, les étudiants présélectionnés et issus de l’ISA, de l’IUG, et de la FST ont bénéficié de plusieurs sessions de formation afin d’acquérir et de mettre en œuvre des compétences solides dans les domaines du Business plan, du marketing, du développement commercial ainsi que du Droit et de la fiscalité de l’entreprise.

Lire aussi – USTTB: Sorite de la 5e promotion de l’ISA et lancement de Gensis Startups

Problème d’accès au financement

Pour le Conseil national du patronat du Mali (CNPM), représenté par Tidiani Diarra, cette activité est l’aboutissement d’un processus entamé dans le cadre d’un partenariat entre les instituts de formation, les incubateurs et le secteur privé pour le développement des compétences entrepreneuriales et l’employabilité des jeunes. L’un des problèmes majeur auquel sont confrontés les jeunes diplômés est l’accès au financement. Pour le directeur de l’ISA, la question des garanties exigées du secteur bancaire vis-à-vis des jeunes entrepreneurs, «spécialement ceux fraîchement diplômés», doit aussi être envisagée par le programme de sorte à améliorer le nombre de projets qui voient le jour.

Lire aussi – Programme DELGEME: La pérennisation de l’esprit Ogobara DOUMBO

La fin des diplômés sans emploi?

Au cours de la cérémonie, des projets d’entreprise ont été présentés au public. Il s’agit entre autre des projets de: transformation de fruits en jus, location des véhicules ou encore So-Dôkôtôrô, une startup sur la santé. La ministre de l’Innovation et de la Recherche Scientifique, Pr Assétou Founè Samaké, s’est réjouie des différentes présentations tout en encourageant les jeunes à persévérer dans leur domaine respectif. La Pr Assétou Founè Samaké s’est surtout félicitée de l’introduction désormais, dans les universités publiques de ce programme qui forme des jeunes capables, non seulement, de s’auto-employer mais aussi d’employer d’autres diplômés.

Jstm.org

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis le Red Chef du Journal Scientifique et Technique du Mali. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire