A la une, Actualite Scientifique, Agriculture, AGRICULTURES

Un cas d’épistaxis caniculaire, une maladie respiratoire chez les vaches métisses détecté à Bamako

L’épistaxis caniculaire est une hémorragie extériorisée par les fosses nasales. C’est une maladie respiratoire qui touche les vaches et survient lors de morsures de serpent ou de maladie infectieuse.

«L’épistaxis caniculaire est une urgence en période de chaleur chez les bovins», indique Dr Traoré Amadou Ousmane, Vétérinaire libéral, au Centre International Formation Diffusion Productions Pastorales. L’épistaxis caniculaire, ajoute le spécialiste, partage les mêmes symptômes que la bronchopneumonie infectieuse. Cette maladie favorisée par le stress de la forte canicule se manifeste par: la perte totale d’appétit, la fièvre, la déshydratation, l’épistaxis bilatérale, les râles bronchiques.

Chez les bovins, l’épistaxis caniculaire se manifeste par un écoulement de sang noirâtre en abondance. C’est justement le symptôme constaté par l’équipe du Dr Traoré chez un propriétaire de vaches métisses. Une infection pulmonaire d’origine infectieuse a été suspectée sur une vache métisse montbéliarde adulte lactante. L’examen clinique pratiqué a révélé une fréquence respiratoire accélérée; les muqueuses étaient roses, le mufle sec et fendillé, douloureux à la palpation. Depuis trois jours l’appétit de la vache avait fortement baissé.

-lire aussi- Impact de la canicule sur les poules pondeuses au Mali: Voici 06 conseils du Dr Traoré Amadou Ousmane, vétérinaire libéral.

Après une analyse approfondie, le vétérinaire a opté pour un traitement symptomatique. Ce traitement, rapporte-t-il, comporte une antibiotique longue action contre l’infection bactérienne, un anti-inflammatoire à base de dexaméthasone, de la vitamine K3 injectable. Le résultat a été satisfaisant. Aux dires du Dr Traoré Amadou Ousmane, l’arrêt des saignements a été constaté après l’injection du traitement. L’appétit perdu a été recouvré à 75% et l’état de la vache s’est bien amélioré deux jours après. Une semaine après l’intervention,  la vache avait bien récupéré de cette phase d’infection respiratoire épistaxique.

-lire aussi- Dépigmentation: Au Mali, 25% des femmes sont concernées par le phénomène

Selon le chercheur, le cas d’épistaxis caniculaire n’est pas très courant au Mali. Cependant, assure-t-il, les cas de saignements chez les bovins sont des urgences. Dans ce cas-là, conseille le vétérinaire, il est impératif de mettre en place un traitement symptomatique pour arrêter le saignement et donner un traitement contre tous les autres signes cliniques majeurs

Karina Grâce DABOU|JSTM.ORG

NB: Interdiction de reprendre cet article sans l’autorisation écrite du JSTM

Laisser un commentaire