Santé

Transfusion sanguine: 90% des donneurs de sang sont des hommes

En 2016, le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) a récolté 75 813 poches de sang sur toute l’étendue du territoire national. Une moisson jugée bonne. Mais l’année 2017, s’annonce difficile pour la structure sanitaire.

A Bamako, 53 222 poches de sang ont été recueillies. 13% du sang ont été  collectés par les cabines mobiles. Des chiffres qui cachent bien d’autres réalités. Car au Mali, les femmes représentent plus de la moitié de la population, selon l’Institut National de la Statistique (INSTAT). Autrement dit 51% de la population ne fournit que 10% de la collecte totale de sang. Une situation inquiétante qui doit être rapidement inversée surtout que les études montrent l’augmentation de la proportion de femmes par rapport au nombre d’hommes. Une autre réalité derrière ces chiffres est la faiblesse du don de sang volontaire. Il ressort des données du CNTS que seuls 26,43% des donneurs de sang, le font volontairement.

Les soucis du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) ne se limitent là. Le CNTS fait face à une réduction drastique de son budget. De 914, 993 millions FCFA en 2016, il est ramené à 843 millions en 2017. Une situation qui coupe le sommeil au Pr Mounirou Baby, Directeur général du CNTS.

Le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) est un établissement public à caractère scientifique et technologique. Il a pour mission de collecter, analyser, préparer, conditionner et conserver le sang humain et ses dérivés. Le sang ainsi conservé est distribué aux établissements sanitaires publics et privés agréés.

Mamadou Mariko

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire