A la une, Recherche et innovation

Souleymane Sogoba, ambassadeur du Next Einstein Forum: «Avec le NEF, le Mali peut booster son développement par les sciences»

Après Dakar en 2016, Kigali a abrité, du 26 au 28 Mars 2018, la 2ème édition du Next Einstein Forum. Parmi les 16 lauréats du NEF, il y a un jeune scientifique malien: Dr Hamidou Tembine. Qu’est que le Next Einstein Forum ? En quoi, il constitue une opportunité pour les scientifiques maliens? Souleymane Sogoba, Ambassadeur du Next Einstein Forum pour le Mali 2017-2019 nous en parle. Interview…

Qui est Souleymane Sogoba?

Je me nomme Souleymane Sogoba. Je suis documentaliste à l’Université de Ségou et ambassadeur du Next Einstein Forum pour le Mali (2017-2019). Je suis aussi Gestionnaire de l’information au Journal Scientifique et Technique du Mali. Tout comme moi, 53 autres ambassadeurs ont représenté chacun leur pays au Rwanda.

Qu’est que le Next Einstein Forum ?

Le Next Einstein Forum (NEF) a été créé en 2013. C’est une initiative de l’institut Africain des Sciences Mathématiques (IASM) en partenariat avec la fondation Robert Bosch. C’est une plateforme d’échange et de rencontre des grands scientifiques et innovateurs sur le continent africain et d’ailleurs. La naissance du NEF découle de l’idée que l’Afrique est le continent de l’avenir. Les statistiques montrent que d’ici 2050, 40% de la jeunesse mondiale sera africaine et porteuse d’un énorme potentiel de croissance économique et sociale.

Quelle est la vision du Next Einstein Forum?

La vision du NEF est de faire  en sorte que le prochain Einstein vient de l’Afrique. C’est pour cette raison que le NEF mise sur la jeunesse. Ainsi, les jeunes sont non seulement sélectionnées comme ambassadeurs, ce sont également les scientifiques de moins de 42 ans qui sont désignés comme lauréats du NEF. Le programme des lauréats est un programme de deux ans qui récompense les meilleurs jeunes scientifiques et technologues d’Afrique. Au moins 40% de ses scientifiques et innovateurs sélectionnés sont des femmes. Quant aux ambassadeurs, ils sont désignés pour la promotion de la science et de la technologie dans leur pays respectif lors de la Semaine Africaine de la Science dont la prochaine édition aura lieu en septembre. Les ambassadeurs sont sélectionnés par appel à candidature pour un mandat de deux ans.

Il faut noter que la prochaine édition du Next Einstein Forum aura lieu en 2020 à Nairobi au Kenya.

Quels sont les objectifs du NEF?

Le Next Einstein Forum est une agora où le monde de la science et de la technologie se retrouvent sur le sol africain pour discuter des dernières découvertes ou avancées scientifiques. Cela permet de répondre aux défis existants et de se projeter dans le futur. Les rassemblements internationaux du NEF réalisent tout ceci via des panels et des tables-rondes de découvertes, des déjeuners exclusifs d’investisseurs et de jeunes talents et des avant-programmes et événements parallèles exceptionnels. Bref, le NEF est un espace d’expression des scientifiques d’Afrique et du monde.

Souleymane Sogoba, en compagnie du lauréat malien Dr Hamidou Tembine

Quelles peuvent être les opportunités du NEF  pour le Mali et les scientifiques maliens?

L’un des défis auxquels le Mali est confronté est la reconnaissance des scientifiques et de leurs productions au niveau international. Le Nef étant un espace d’échange et de rencontre entre les scientifiques de l’Afrique et du monde, je pense que les scientifiques se doivent de saisir cette opportunité pour plusieurs raisons:

  • Une opportunité d’échange avec la communauté scientifique du NEF qui regroupe les lauréats et les ambassadeurs du NEF (actuels et passés);
  • une opportunité de présenter leurs travaux de recherche lors de la rencontre internationale du NEF en présence des scientifiques, de journalistes, d’industriels et d’hommes d’affaires de premier plan du monde entier;
  • Un espace de développement des relations de mentorat avec des scientifiques de renom, des décideurs politiques, des leaders de la société civile, etc…. ;
  • une opportunité d’être publiée dans la nouvelle revue Scientific African dont l’objectif est de faciliter l’accès et la publication des données scientifiques africaines.

Comme les autres pays, avec le NEF, le Mali peut booster son développement par les sciences. Car notre pays regorge de potentialités. Il suffit de l’implication des politiques pour qu’on soit enfin sur le vrai chemin du développement.

Propos recueillis par @mamadou_togola

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis le Red Chef du Journal Scientifique et Technique du Mali. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire