A la une, Agriculture

Sorgho: voici la bonne date de semis pour un bon rendement

Des chercheurs maliens de l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée de Katibougou (IPR/IFRA), de l’Institut d’Economie Rurale (IER) et de l’Institut Supérieur de Formation et de Recherche Appliquée (ISFRA) ont établi le lien entre la date de semis et le rendement du sorgho. En jouant sur la date de semis, les chercheurs ont obtenu, à l’hectare, jusqu’à 4,5 tonnes alors que le rendement moyen au Mali est d’une tonne par hectare (1t/ha).

L’équipe de chercheurs, sous la houlette de Seydou Mamadou Traoré de l’IPR/IFRA, a mené des essais pendant trois ans. Trois variétés de sorgho ont été choisies pour cela. L’étude intitulée «impact de la date de semis sur le rendement de trois variétés de  sorgho en zone soudanienne du Mali» a été présentée le 30 juin dernier, à la Journée de la Renaissance scientifique de l’Afrique.

Lire aussi – Résistance des cultures à la sécheresse: «Jakumbè», une variété de sorgho conseillée par Dr Boubacar Aly de l’IER

Selon les chercheurs, à cause du dérèglement climatique la date de semis du sorgho est devenue très aléatoire et incertaine. L’objectif de l’étude est de trouver une solution à cette incertitude dans les dates de semis et de «proposer une date optimale de semis par zone écologique». A l’issue de la recherche, les agronomes de Katibougou ont noté, en fonction de la date de semis: une différence du poids de mille graines;  le poids des grains par panicule; le rendement de la biomasse aérienne sèche des différentes variétés; le rendement grain des différentes variétés.

Quand semer… ?

Aux termes de trois années d’essai, les chercheurs ont constaté des impacts hautement significatifs de la date de semis sur les rendements en grain et la production de la biomasse aérienne. En conclusion, les chercheurs estiment que «la période propice de semis est la première quinzaine du mois de juillet». Ces résultats, affirment les chercheurs, ont été confirmés par un autre essai implanté lors de la campagne agricole 2017- 2018. Cet essai a enregistré un rendement moyen grain de 3,4 t/ha.

@mamadou_togola

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis le Red Chef du Journal Scientifique et Technique du Mali. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire