Recherche et innovation, vedette

Sékou Amadou Traoré: le Malien détenteur de trois brevets de l’OAPI

Une pompe manuelle à vide, un électrolyseur à capacité variable ou encore un condensateur pour se protéger contre le court-circuit. Au total Sékou Amadou Traoré détient trois brevets de l’Organisation africaine de la Propriété intellectuelle (AOPI).

Des inventions à bénéfices multiples. Avec des impacts sur la santé des populations et sur l’environnement, assure l’inventeur, Sékou Amadou Koné. Ce professeur d’anglais au lycée Luc Sangaré réclame, au total, la paternité sur une dizaine d’invention. En plus des trois brevets d’inventions, il détient deux «procès-verbaux de dépôt de demande de brevets» de l’OAPI.

Une pompe manuelle pour vider l’air. Selon l’inventeur, un réparateur de moteur de véhicule peut avoir besoin de vider l’air de son appareil. Mais sans électricité, il est bloqué. Avec la «pompe manuelle à vide», la solution est vite trouvée. «On vide l’air manuellement avant de le remplacer par le gaz», expose Traoré.

La fierté de Traoré, c’est aussi son «électrolyseur à capacité variable». L’appareil permet de produire le sodium. Il peut, sous d’autres variantes, produire de l’oxygène pour la réanimation des malades dans les hôpitaux. «Le Mali importe de l’oxygène qui coûte cher. Avec cette invention, chaque hôpital peut produire de l’oxygène», a expliqué Sékou Amadou Traoré.

Sékou Amadou Traoré, expliquant l’utilité de sa Pompe manuelle à vide

L’autre avantage des inventions du professeur d’anglais, c’est leur utilisation possible pour les expériences scolaires. L’enseignant déplore, au Mali, une école de théorie. «La plupart des professeurs de physique n’ont jamais vu un électrolyseur. Ces inventions, une fois améliorées, peuvent aider à faire des expériences pratiques dans nos écoles», argumente-t-il.

Au Mali, les inventeurs ont la vie dure. Sékou Amadou Traoré en sait quelques choses. Car, faute de financement, toutes les inventions de Sékou Amadou Traoré sont des prototypes. Aujourd’hui, l’enseignant vacataire est à la recherche de financement, pour dire-t-il,  industrialiser ces trouvailles. Présent à la cérémonie, le directeur du Centre national de la Recherche Scientifique Pr Abdoulaye Dabo a promis son aide à l’inventeur.

Mamadou TOGOLA

Laisser un commentaire