Economie, Ingénierie

SAHABA 2017: Des briques turques pour l’immobilier au Mali

Le Salon de l’Habitat de Bamako (SAHABA) a ouvert ses portes, jeudi dernier, au Palais des Sports à l’ACI 2000. Pendant quatre jours, les promoteurs immobiliers du Mali exposent leur savoir-faire. D’autres pays, notamment la Turquie avec deux entreprises, participent à cette cinquième édition.

A Bamako, l’INSAAT – entreprise turque – propose déjà  ses premières maisons en fibrociment. Il s’agit d’un matériau constitué de fibres d’amiantes et du ciment. Les maisons construites en fibrociment sont dotées de la double isolation thermique (chaleur) et phonique (bruit). A N’Tabacoro, les maisons-témoins de type F4 au bord du goudron sont équipés de panneaux solaires capables de supporter un réfrigérateur, un  climatiseur, des ventilateurs en plus de l’éclairage de la maison. Selon Samir Moubayed, Directeur général de l’INSAAT, les maisons, cédées à 21 millions FCFA, font partie des plus abordables du marché au regard du rapport qualité/prix.

Représenté par Georges Amar, Bella Rocca, un géant de l’immobilier étale, lui aussi, son savoir-faire. L’entreprise propose des bâtiments en béton cellulaire. Un matériau de construction ultra-résistant privilégié dans la construction des gros œuvres. Le béton cellulaire est obtenu à partir des matières naturelles. Il est composé, selon Georges Amar, de 61% de sable, de 21% de ciment, de poudre ou de pâte d’aluminium et d’air.

Avec nos briques cellulaires ont peut construire une maison de 100men 10 jours pour une garantie de 10 ans,

assure l’entrepreneur.

Mamadou Mariko

Laisser un commentaire