A la une, Technologie

Robotique: le Mali célèbre sa victoire au First Global

Le samedi 05 août 2017, le Mali Célèbre sa médaille d’argent obtenue à la compétition internationale de robotique «First Global ». Sous l’égide de madame le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l’activité s’est déroulée au Centre National d’Appui à la Lutte contre la Maladie (CNAM).

Parmi 157 pays, l’équipe Malienne s’est classée deuxième, dans la catégorie “Ingénierie-Design-Construction ». les sept membres de l’équipe nationale composées de lycéens et fondamentalistes ont défendu les couleurs de notre drapeau aux États Unis. Les jeunes sont formés par l’association INERDE à travers son programme “Éducation pour un monde Moderne Mali Émergent“. Ce programme a pour objectif d’offrir au Mali à travers les jeunes, une main d’œuvre ayant la maitrise des connaissances indispensable pour son développement.

Lire aussi: Robotique: le Mali remporte la médaille d’argent aux USA

Dans son intervention, le représentant d’INERDE Michael Leventhal a fait une synthèse de la participation du Mali aux deux compétitions robotique. D’une part la Panafrican Robotics Competition (PARC) tenue à Dakar du 11 au 13 mai, d’autre part le First Global Challenge à Washington DC du 16 au 18 juillet 2017. Selon Michael, les enfants ont fait preuve d’assiduité et de courage durant les séances de formation : « Avant le départ à Washington, l’équipe avait réussi à démonter et reconstituer le Robot à huit reprises », affirme leur mentor. C’était quelque chose d’extraordinaire, indique-t-il.

Le public en train de suivre la démonstration de robot au CNAM

Au cours de la cérémonie au CNAM, les vices champions du monde ont émerveillé le public à travers une démonstration de robots. Confiant, le capitaine de l’équipe Aboubacar Dicko explique que cette victoire n’est pas la fin de leur succès, mais le début d’une grande histoire. Prenant la parole, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique « salue» les champions pour le chemin emprunté. «Ils sont à encourager», souligne-t-elle.

Sidiki MAÏGA 

 

Laisser un commentaire