A la une, Actualite Scientifique, Agriculture

Recherche Scientifique au Mali: 600 millions de FCFA pour 35 projets

Initialement prévue pour novembre 2017, une partie du Fonds Compétitif pour la Recherche et l’Innovation Technologique au Mali (FCRIT) vient d’être débloquée par le gouvernement. Qui a bénéficié de cette tranche et pourquoi? Le Journal Scientifique et Technique du Mali a rencontré le Pr Abdoulaye Dabo, directeur général du Centre national pour la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) qui assure le secrétariat du fonds.

Sur 47 projets 35 ont bénéficié du financement. Il s’agit, selon le Pr Dabo, des projets de l’Institut d’Economie Rurale (IER) dont le domaine de recherche est à vocation agricole. Le chronogramme et le coût sont les deux critères qui ont guidé le choix de ses projets. «Puisque les fonds mis à disposition ne suffisaient, nous avons sélectionné les projets qui devaient  démarrer avec l’hivernage», indique le directeur du CNRST. Aussi, explique Pr Dabo, il fallait choisir des projets moins coûteux. Car, sur un besoin total estimé à 1,523 milliards FCFA, seulement 600 millions FCFA ont été débloqués.

Lire aussi – 

Recherche et innovation technologique: 0,2% des recettes fiscales pour booster le secteur

Financement de la recherche scientifique au Mali: 46 projets retenus par le CNRST

Un mécanisme d’évaluation rigoureux

Selon le Pr Dabo, un mécanisme de contrôle existe pour l’utilisation des fonds par les chercheurs. A cet effet, une commission scientifique a été mise en place. Elle est chargée du suivi évaluation des projets. La fréquence d’évaluation est de 6 mois pour des projets qui durent en moyenne trois ans. Pour plus de transparence, les fonds sont versés dans les comptes des institutions d’attache des chercheurs. D’abord de 70% du montant est alloué au chercheur. Le chercheur produit un rapport préliminaire périodique sur l’avancement de ses activités. Il aura justifié à 80% l’utilisation du montant initial, en ce moment les 30% restant lui est accordé.

«Je suis persuadé que tous les fonds seront mis en disposition»| Pr Dabo

 «La volonté politique y est». Pour le directeur du Centre National de Recherche Scientifique et Technologique, il n’y a pas de doute là-dessus, le gouvernement est volontaire dans la mise à disposition des fonds. Car, il s’est engagé unilatéralement à financer la recherche au Mali. «Je suis persuadé que tous les fonds seront mis en disposition», assure Pr Dabo. Le retard est dû, selon lui, à un problème de trésorerie conséquent de la situation actuelle du pays.

Aux dires du Pr Dabo, le gouvernement doit veiller à la régularité des fonds. Car, la gestion du fonds de recherche diffère d’autre fonds. Parce que, affirme-t-il, la mise en place d’un projet de recherche obéit à un chronogramme bien déterminé. Quand votre projet qui doit démarrer en janvier débute six mois plus tard, il va de soi que le cours de votre recherche et éventuellement des résultats attendus seront perturbés. «Pour éviter ce désagrément, nous avons demandé la mise en place d’un compte spécial au niveau du budget», conclut le Pr Abdoulaye Dabo.

Mamadou TOGOLA

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis le Red Chef du Journal Scientifique et Technique du Mali. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire