A la une, Agriculture, Santé

Produits maraîchers cultivés à Bamako: des chercheurs détectent des « métaux lourds et des résidus de pesticides »

Une équipe de chercheurs maliens a détecté des «métaux lourds et des résidus de pesticides» dans les produits maraîchers consommés à Bamako et environ. L’équipe se compose des chercheurs du Laboratoire de Microbiologie de Sols de la Faculté des Sciences et Techniques de Bamako; de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire des Aliments (ANSSA) et de l’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP).

Le maraîchage devenu très intense, le long des cours d’eau, dans la ville de Bamako. Aussi dans les bas-fonds et dans des zones jadis considérées non appropriées. Cette pratique agricole courante peut avoir, selon l’étude, un impact négatif sur la santé des populations et sur l’environnement. Car, pour faire face à la forte demande sur le marché, les maraîchers ont recouru à des méthodes, parfois dangereuses, de production intensive.

Lire aussi: Le «sida du riz» – un mystère brisé par six chercheurs maliens

Les eaux usées, les sols pollués et les intrants agricoles sont des sources de contaminants de produits maraîchers. L’étude transversale a permis de déterminer, en mai 2009, la qualité microbiologique des produits à Baguineda, à Kati et à Bamako. Dans chaque site deux types de prélèvement ont été réalisés selon la nature de l’eau d’arrosage (eau de surface et de nappe). Des analyses chimiques et microbiologiques ont été réalisées ainsi que l’analyse des contaminants chimiques pour la recherche de métaux lourds (Pb, cd), des organochlorés et des carbamates.

Des résultats inquiétants…

«Le niveau de contamination de la laitue et des autres produits maraîchers, par les coliformes totaux et fécaux, les salmonelles, excède largement les niveaux de contamination acceptables», relève l’équipe menée par les professeurs F. SAMAKE, Amadoun H. BABANA. Le plomb a été détecté dans tous les produits maraîchers. Toutefois, le niveau de concentration maximale acceptable de plomb n’est pas encore dépassé (voir tableau) . Par contre, le cadmium (métal blanc argenté ayant des propriétés physiques proches de celles du zinc) n’a été retrouvé que dans les échantillons de chou. Aussi, des concentrations de résidus de pesticides, souvent élevées, ont été retrouvées dans tous les produits maraîchers analysés. Pis, les chercheurs affirment trouver, parfois, plus d’un résidu de pesticide dans la même plante.

Pour minimiser les risques encourus par la population, les chercheurs soulignent la nécessité de sensibiliser, former et informer les producteurs et les consommateurs sur les risques liés à l’activité de maraîchage et à la consommation des produits issus du maraîchage.

@mamadou_togola

Laisser un commentaire