A la une, Biographie

Pr Rokia Sanogo: De la promotion de la médecine traditionnelle à celle des femmes en science

Première femme agrégée et titulaire du CAMES en Pharmacie au Mali, lauréate du Prix Scientifique Kwame Nkrumah 2016 de l’Union Africaine pour les femmes scientifiques (Afrique de l’Ouest), la Prof Rokia Sanogo a été désignée pour témoigner de son parcours à l’occasion du concours Miss Sciences 2018.

Un rôle de leadership pour la création d’une nouvelle génération de femmes scientifiques au Mali. C’est la nouvelle mission que la Pr Rokia Sanogo vient d’accepter. C’était le 28 juin dernier au Radisson Blu hôtel, à l’occasion d’un atelier sur la 1ère édition du concours Miss Sciences Mali. Un évènement prévu pour septembre prochain et organisé par le Gouvernement du Mali et l’UNESCO.

«Je suis disponible, de prendre le leadership avec l’accompagnement de vous tous», a indiqué la professeure Rokia Sanogo. «Nous pouvons et nous devons nous donner, ajoute-t-elle, les moyens pour apporter notre contribution pour la valorisation de la qualité, l’excellence, des valeurs et la récompense du mérite pour un Mali qui gagne».

Présidente de l’ONG Aidemet, Cheffe du Département Médecine Traditionnelle (DMT) de l’Institut Nationale de Recherche en Santé Publique (INRSP), la Pr Rokia Sanogo a fait de la valorisation de la médecine traditionnelle le combat de sa vie. Pour elle, la médecine traditionnelle est une grande richesse de notre patrimoine culturel, dont l’exploitation judicieuse peut contribuer au renforcement des systèmes locaux de santé et au développement durable des communautés de base de notre pays.

Aujourd’hui, le plus grand défi de la recherche scientifique au Mali est le manque de moyens financiers. Dans son témoignage, la Pr Rokia Sanogo a plaidé pour plus de moyens financiers, matériels et humains. «Donnez-moi, défend-t-elle, la possibilité de transmettre mon savoir et savoir-faire aux jeunes et de les accompagner pour qu’à l’heure du bilan il puisse y avoir des générations de femmes scientifiques au Mali».

Mamadou TOGOLA

Je suis journaliste depuis janvier 2012. Après cinq années au Canard Déchaîné, un hebdo d'informations générales, j'ai rejoint le Journal Scientifique et Technique du Mali. J'écris aussi pour le site maliweb.net et je suis titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille.

Laisser un commentaire