A la une, Agriculture

Pr Alhousseïni Bretaudeau: «le principal handicap de l’Agriculture au Mali, c’est la gouvernance !»

Au Mali on estime à 5% le nombre de personnes souffrant de la faim. Pourtant 15% du budget national est injecté dans l’agriculture. Les politiques et programmes alimentaires mis en place semblent peu efficaces pour relever le défi de la sécurité alimentaire. Le Professeur Alhousseïni Bretaudeau, enseignant-chercheur et ancien secrétaire Exécutif du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) nous livre ses analyses. Interview…

En 2010, alors à la tête du CILSS, vous affirmiez que «le sahel peut se nourrir». Croyez-vous encore à cette déclaration?

Plus que jamais, je crois en cette déclaration. Parce que pour se nourrir, il faut trois choses. D’abord, il faut des…  Lire la suite dans le deuxième numéro de JSTM – Magazine ici

Laisser un commentaire