Santé

Poulet de chair vendu à Bamako: Des carcasses contaminées par des bactéries nuisibles à la santé de l’homme examinées en labo

Bien que consommées par la majeure partie de la population en raison de son prix abordable,  une étude vient de révéler que les carcasses de poulets de chair vendues dans le district de Bamako sont contaminées par des bactéries. D’où une invitation aux  consommateurs à plus de vigilance.

Des carcasses contaminées par des bactéries nuisibles à la santé de l’homme examinées en labo

Une étude menée par Mlle Fatoumata Yaya Cissé stagiaire à l’Institut des sciences appliquées du Mali tire la sonnette d’alarme sur la contamination des volailles. Et, précisément  des poulets de chair contaminés par des bactéries nommés le Campylobacter et le Salmonella. D’après les résultats de la recherche, ces bactéries sont à l’origine des intoxications alimentaires. Toutes choses qui peuvent se transformer en  maladies très graves pour la santé de l’homme.  Seules, une manipulation sûre de la viande crue et une cuisson complète ou  une bonne hygiène permettent  d’éviter ou de réduire le risque  qu’entraine la consommation de la viande de poulet contaminée par le Campylobacter et le Salmonella, a-t-elle prévenu.

Aux dires de la chercheuse, depuis plusieurs décennies des infections d’origine alimentaire constituent la cause la plus fréquente des maladies intestinales  chez l’homme dans la plupart des pays développés. Parmi les bactéries impliquées, explique Mlle Cissé, le  Salmonella et le Campylobacter  sont à l’origine de plus de 90% des cas signalés de toxi-infections alimentaires d’origine bactérienne dans le monde. « L’aliment contaminé est la source habituelle des infections humaines  et les produits de volaille sont considérés comme la principale voie d’infection pour l’homme » a –t-elle précisé. Avant d’ajouter que les pertes économiques dues aux toxi-infections se chiffrent à plusieurs milliards de F CFA.

« Au Mali,  bien  que la volaille et en particulier le poulet soit l’une des principales sources de protéine pour la population,  très peu de données sont disponibles sur les Campylobacter  et Salmonella dans la viande de poulet » a indiqué l’oratrice.  « Au cours de l’étude, environ une douzaine de poulets  de chair a été prélevée dans les différents points de vente des six communes du district de Bamako. Après analyse dans le  laboratoire central vétérinaire de Bamako et  à l’Université des sciences techniques et technologiques de Bamako (FST) les résultats ont montré une variabilité de fréquence d’une commune à une autre à salmonelle et à Campylobacter»  a précisé Mlle Cissé.  En conclusion, Fatoumata Cissé indique que la fréquence de contamination des carcasses de poulets  à salmonelle et à Campylobacter   est assez élevée. Avant de rappeler que la présence de ces bactéries est due spécifiquement aux conditions d’abattage des poulets au niveau des marchés et le mauvais conditionnement   dans les points de vente. Alors que, selon lui, la présence de ces bactéries  cause  chez l’humain des maladies intestinales. Elle précise que pour diminuer les risques, il est important de bien cuire la viande afin de détruire les bactéries.

 Comment  les bactéries Campylobacter et salmonelle se transmettent-elles et se propagent-elles?

Selon les informations scientifiques, l’homme s’infecte principalement en consommant des denrées alimentaires d’origine animale contenant ces germes. En général, il suffit de faibles quantités de germes pour contaminer un aliment par contact lors de la traite, de la préparation de mets ou en utilisant des denrées alimentaires crues contenant des germes. C’est pourquoi les spécialistes conseillent le respect de règles d’hygiène lors de la préparation et la cuisson de la viande de poulet  en vue de réduire ce risque.

Ramata TEMBELY, Journaliste scientifique

Laisser un commentaire