A la une, Technologie

Point d’Echange Internet du Mali: le MLIX est opérationnel

Le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication a officiellement lancé le Point d’Echange Internet du Mali (MLIX). C’était, jeudi dernier, au siège de l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications/TIC et Postes (AMRTP).

Le lancement du MLIX est la concrétisation du projet AXIS initié par l’Union africaine. Le projet vise à faciliter et à accompagner la mise en place des points d’échanges internet en Afrique dans le but de diminuer les coûts de transits et de trafic de communication électronique. En Août 2017, c’est le Sénégal voisin a lancé son Point d’Echange Internet. Quant au Mali, c’est lors du conseil des ministres du 05 octobre 2017 que le projet de décret portant création du Comité de pilotage a été adopté.

Qu’est-ce qu’un point d’échange Internet ? 

Selon Wikipédia, un point d’échange Internet  (ou IX ou IXP ou Internet eXchange Point), également appelé Global Internet eXchange (ou GIX). C’est une infrastructure physique permettant aux différents fournisseurs d’accès Internet (ou FAI ou ISP) d’échanger du trafic Internet entre leurs réseaux de systèmes autonomes grâce à des accords mutuels dits de «peering».

Quels avantages pour un pays comme le Mali ?

  • Optimisation du coût: Le trafic passant par un point d’échange n’est pas facturé alors que les flux vers le fournisseur de trafic montant du FAI le sont.
  • Optimisation de la latence: L’interconnexion directe, souvent localisée dans la même ville que les deux réseaux, évite que les données n’aient à changer de ville, voire de continent, pour passer d’un réseau à un autre, ceci permet de réduire le temps de latence.
  • Optimisation de la bande passante: Le troisième avantage, la vitesse, est le plus évident dans les régions qui ont des connexions longues distances peu développées.

@mamadou_togola

Mamadou TOGOLA est journaliste depuis janvier 2012. Il a fait ses débuts au Canard Déchaîné, à l’époque un quotidien. Après cinq ans d'expérience, Il rejoint le Journal Scientifique et Technique du Mali (jstm.org) où il occupe le poste de Rédacteur en Chef. Il écrit également pour le site ww.maliweb.net. Mamadou TOGOLA est titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille.

Laisser un commentaire