A la une, Bien-être

Planification familiale: 5 méthodes non hormonales de contraception

Pour prévenir les grossesses non désirées, actuellement, il existe différents types de contraception. Découvrez dans cet article cinq moyens contraceptifs non hormonaux.

Les spermicides, les diaphragmes,  les préservatifs, la méthode du calendrier, le dispositif intra-utérin (DIU) ou stérilet au cuivre sont des méthodes de contraception non hormonale. Selon le Mouvement français pour le Planning familial, en 2015, 64% des femmes de 15 à 49 ans mariées ou en union  utilisent une méthode de contraception. En Afrique, le taux avait atteint 33% en cette même date. Selon cette même association, les méthodes à court terme et réversibles sont les plus privilégies dans le continent.

C’est quoi un contraceptif non hormonal ?

Les contraceptifs non hormonaux sont des dispositifs qui ne nécessitent point la prise des médicaments et évitent aux personnes concernées à être confrontées à des maux de têtes, nausées entres autres effets secondaires des contraceptifs.

Les spermicides

Ce sont des contraceptifs chimiques qui détruisent les spermatozoïdes. Ces produits sont introduits dans le vagin de la femme quelques minutes avant un rapport sexuel. Ils se présentent sous forme de gels ou d’ovules. Il est déconseillé par les médecins d’utiliser les savons pendant six à huit heures au risque de l’inactiver.

Les diaphragmes

Contrairement aux spermicides, le diaphragme forme une barrière physique empêchant la progression des spermatozoïdes.  Il  se place au vagin, entre celui-ci et la symphyse pubienne.  Ce dôme en silicone ou en latex peut-être utilisé en association avec un spermicide afin d’augmenter son pouvoir protecteur contre la fécondation. Il est important d’utiliser un préservatif car le diaphragme ne protège pas contre les infections transmissibles.  Pour qu’il fonctionne, il faut toutefois une bonne mise en place. Sur ce, il nécessite d’en parler avec un docteur pour avoir la taille convenable. Son avantage est qu’il est réutilisable et n’impacte pas le cycle mensuel. Il doit rester toutefois sur place pendant huit heures après un rapport sexuel avant d’être retiré.

Le stérilet au cuivre

Le dispositif Intra-utérin ou stérilet  au cuivre est une méthode de contraception à long terme. Le stérilet  non hormonal contient du cuivre d’où son nom stérilet au cuivre. Un stérilet peut-être utilisé pendant 10 ans et peut-être enlevé à tout moment pour que la femme puisse concevoir. Il est posé par un médecin après une à deux consultations.  C’est le moyen de contraception le plus utilisé dans le monde, toutefois il ne protège pas contre les infections sexuellement transmissibles. Après un accouchement, il est conseillé d’attendre quatre semaines avant de le poser. Il existe aussi des stérilets hormonaux.

La méthode du calendrier

C’est un autre moyen de contraception non hormonal plus simple et naturel. Ce moyen contraceptif consiste à identifier les jours de la fertilité (jours d’ovulation) de la femme afin d’éviter de faire des rapports sexuels. La période peut durer de 6 à 8 jours par cycle. La méthode du calendrier fait partir des contraceptifs non hormonaux et permet d’espacer les grossesses.

Les préservatifs

Ce sont des méthodes contraceptives les plus rassurants en cas de protection contre les maladies transmissibles. Car, en plus de leur efficacité à empêcher l’œuf de féconder, ils protègent également contre les infections sexuellement transmissibles (IST). Ce qui n’est pas le cas des autres contraceptifs. Actuellement,  il existe des préservatifs masculins et féminins. Cependant, il est conseillé de changer le préservatif à chaque rapport sexuel.

Hadjiratou Maïga                                                                          

Laisser un commentaire