Environnement

Office de Protection des Végétaux: 24 780 hectares traités en 2016

 

L’Office de protection des végétaux (OPV) a traité, l’année dernière, le quart des zones infestées, soit une superficie totale de 92 381 ha.

Ce chiffre a été donné jeudi dernier lors du 13e Conseil d’administration de l’organisation, présidé par le ministre de l’Agriculture. L’objectif de cette rencontre était de faire le bilan de l’exercice passé et de s’armer pour celui à venir. L’année écoulée n’a pas été de tout repos pour les soldats de l’agriculture: la propagation des acridiens, des termites, des pucerons et des coléoptères dans les régions de Kayes, Koulikoro et Mopti; l’apparition des cécidomyies à Baguinéda; des rongeurs et des chenilles dans l’office du Niger, l’office riz de Ségou et de Mopti ou encore  les mouvements d’oiseaux granivores ont tenu en haleine les agents de l’OPV.

Avec un budget prévisionnel de 912 millions de FCFA, l’Office veut revoir ses techniques de combat. C’est ce qu’a affirmé le ministre Kassoum Denon, président de son Conseil d’administration. «Des méthodes alternatives à la lutte chimique, peu coûteuses et respectueuses de l’environnement, seront privilégiées et mises en œuvre durant la campagne», a-t-il annoncé. Selon le ministre, tout ne se décidera plus à partir de la Direction générale de Bamako. « Des bases doivent être crées dans les zones à risques au plus près des paysans, comme auparavant. C’est la seule façon de protéger les récoltes pour assurer la souveraineté alimentaire à notre pays», a-t-il proposé.

Créé en 2005, l’Office de protection des végétaux est un établissement public à caractère administratif dont la mission est d’assurer la mise en œuvre de la politique nationale pour la protection des végétaux.

Mamadou Mariko, journaliste scientifique

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire