A la une, Bien-être

«N’Donkè », cette plante qui guérit les infections leucorrhées au Mali

Les infections leucorrhées appelé en bambara « lemininpo » sont à la base des écoulements blanchâtres non sanglant chez les femmes. Si elles ne sont pas traitées, à la longue, elles peuvent être source d’infertilité. Comment se débarrasser de cette infection? Dr Ousmane Diarra, phytothérapeute et promoteur  de la Pharmacopée naturelle du Mali (PHANAM) vous propose la plante «N’Donkè ».

Nombreuses sont les femmes qui souffrent de cette infection. Elles se contractent après le passage dans des toilettes malpropres ou lors de rapports sexuels non protégés avec une personne infectée. Au Mali, 68% des femmes souffrent de cette infection, explique Dr Diarra. Un chiffre qu’il ne faut pas prendre à la légère, car à la longue et sans traitement, ces infections peuvent être à l’origine de l’infertilité féminine ou même masculine quand un homme en est infecté.

Démangeaisons vaginales, pertes blanchâtres, perturbation du cycle mensuel sont les symptômes de l’infection leucorrhée. Pour apporter une solution aux personnes qui souffrent de cette infection, Dr Diarra attribue et transforme la plante N’Donkè en comprimé pour satisfaire ses patients. N’Donkè, de son nom scientifique « Ximenia americana »,  est plus connu sous le nom de « citron de mer » en français.

Ousmane Diarra, phytothérapeute

Mode d’emploi

Faire bouillir la racine de « Iximenia americana»  et boire cette tisane matin et soir avec un verre de thé. Le thérapeute recommande l’utilisation de l’infusion pour un bain intime pendant quelques jours. Pour les comprimés qu’il a lui-même fabriqués, ils sont administrés pendant deux semaines en raison de trois comprimés chaque soir.

Au cours de son entretien avec JSTM, Dr Diarra a prodigué des conseils pour éviter certaines infections:

  • Toute personne infectée doit suivre un traitement curatif avant tout rapport sexuel avec son partenaire au risque de le contaminer
  • Avant d’utiliser une toilette publique, il faut songer a nettoyé  le bord du pot
  • Développer l’habitude de désinfecter ses sous-vêtements
  • Garder certains uniquement à porter lors des menstrues
  • ces sous-vêtements doivent être de préférence en coton.

       @Hadjiratou_Maïga

1 Comment

Laisser un commentaire

All original content on these pages is fingerprinted and certified by Digiprove