A la une, Santé

Mal de dos: Le bon traitement c’est le mouvement

Quatre personnes sur 5 souffrent d’un «mal de dos», d’un lumbago, dit aussi «tour de rein» au moins une fois dans leur vie et les salles d’attente des généralistes sont pleines de ces patients victimes de lombalgie. Trop souvent, le mal de dos est au cœur d’un cercle vicieux, impliquant des mouvements douloureux, la peur de se faire mal (appelée kinésiophobie), et donc l’inactivité, la perte de l’habitude de bouger, la faiblesse et des raideurs. Or la douleur n’est pas synonyme de gravité et le repos retarde la guérison. «Maintenir une activité, même modeste, est la meilleure voie vers la guérison», annonce une campagne auprès des médecins et du grand public et des médecins (coût annuel des arrêts de travail pour lombalgie : 88,55 millions d’€ par an en Occitanie). Les mouvements doux et une activité physique adaptée sont les meilleurs facteurs de prévention.

Laisser un commentaire