Bien-être, vedette

Les vitamines donnent-elles de l’énergie?

Source d’énergie, les vitamines ? Détrompez-vous. Si ces substances sont essentielles pour un grand nombre d’activités dans notre organisme, ce ne sont pas elles qui le nourrissent… mais le glucose.

Qui n’a pas eu le réflexe, lors d’un coup de mou, de faire une petite cure de comprimés multivitaminés ? Une cure… bien inutile. Car physiologiquement parlant, le coup de fouet désiré ne se trouve pas dans les vitamines… mais dans un sucre: le glucose. Dans les cellules, ce sucre est « brûlé » pour libérer de l’énergie, aussitôt utilisée pour différentes fonctions, synthèses, contractions musculaires, et autres activités biologiques.

Tous les jours, nous dépensons pour satisfaire nos besoins environ 500 g de glucose. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut se gaver de sucre (bien au contraire) ! Nos besoins en vitamines sont bien plus faibles que ceux en sucres, d’ailleurs les compléments vitaminiques ne contiennent, par exemple, que 1 g de vitamine C!

Mais alors, les vitamines servent-elles vraiment à quelque chose ? Bien sûr ! Leur rôle est crucial pour bon nombre de fonctions vitales, de la protection des vaisseaux sanguins à la formation des pigments de la rétine.

Les vitamines B contribuent bien à transformer les aliments en énergie

Alors pourquoi l’idée que les vitamines sont sources d’énergie est-elle devenue un poncif ? Sans doute à cause de l’effet des vitamines du groupe B. Celles-ci contribuent à extraire l’énergie de la nourriture, sans en être elles-mêmes une source. C’est le cas de la vitamine B1. En cas de carence, une maladie, le béribéri, s’empare du corps tout entier. Affectant le système nerveux, elle entraîne une fatigue accablante, voire une paralysie.

Ainsi, vers 1630, les prisonniers de l’île de Java, occupée par les Pays-Bas, tombaient tous malades. En cause : une alimentation constituée seulement de riz blanc ! En revanche, en passant au riz complet, les prisonniers se rétablissaient. L’explication est simple: le son du riz, l’enveloppe de la graine, retirée lors du raffinage, contient une substance indispensable, la thiamine ou vitamine B1.

Aujourd’hui, une quinzaine de vitamines sont identifiées. Et si aucune n’apporte d’énergie, chacune est bénéfique pour l’organisme.

Science et vie

Laisser un commentaire