A la une, ENVIRONNEMENT, LES BREVES

Le LSTE : Un labo au service de l’environnement et de l’Agriculture malienne

Fondé en 2008 par les professeurs Mohamed Sidda Maiga et Abdoul Salim Cissé, le Laboratoire des Sciences des Techniques et de l’Environnement (LSTE) est spécialisé dans la recherche autours des domaines liés à l’environnement. JSTM vous amène à la découverte de ce laboratoire qui forme aussi les enseignants chercheurs.

Situé à Badalabougou, au sein de la Faculté des Sciences et des Techniques (FST), le LSTE a été financé par le rectorat de la dite université à hauteur de 600 millions de FCFA. Le LSTE abrite des disciplines scientifiques diverses. C’est pourquoi on y rencontre biologistes, chimistes et d’autres spécialistes. Actuellement le laboratoire compte environs une quinzaine de chercheurs pluridisciplinaire.

En plus du volet pédagogique le laboratoire a pour objectif d’évaluer les pollutions de l’environnement surtout au niveau des cours d’eaux notamment le fleuve Niger. Il évalue la qualité de l’eau, recense les éléments néfastes en rapport aux activités dans l’eau, alerte les autorités en cas de problèmes pour les faunes aquatiques et surtout pour les hommes.

Structure de recherche par excellence, le LSTE apporte des solutions adaptées aux défis liés à son champ d’activités.

C’est dans ce cadre que Dr Boubacar Kola Touré, un des chercheurs du laboratoire a mené des travaux sur les cultures maraîchères de Bamako et environ. De 2012 à 2017 plusieurs sites maraîchers ont été étudiés de Badalabougou à Samaya en passant par Baguineda. Dr Touré a évalué l’impact des nématodes sur les cultures. Les nématodes sont des parasites qui s’attaquent aux racines des cultures et provoquent des dégâts énormes sur celles-ci.

Un autre scientifique du laboratoire des Sciences des Techniques et de l’Environnement, Dr Amadou Maïga à étudier les effets des engrais et des pesticides utilisés sur les bassins versant qui finissent souvent leur voyage dans les cours d’eau. Dr Yacouba Maïga est un enseignant chercheur à la FST et l’un des responsable du LSTE. Il est auteur de plusieurs articles scientifiques dont : «Les déchets électroniques et informatiques quantification et valorisation ». Selon le chercheur le LSTE est en partenariat avec l’institut d’économie rurale (IER) et l’institut polytechnique rural (IPR) de Katibougou, le LSTE collabore également avec des chercheurs hollandais et français. Ce pendant le laboratoire des Sciences des Techniques et de l’Environnement fait face à un manque de connexion internet et d’équipements informatiques. Aussi, explique Dr Maïga le laboratoire est assez mal aéré à cause de la panne des deux climatiseurs qui ne fonctionnent plus.

Omar Sissoko

Laisser un commentaire