A la une, LES BREVES, Santé

La Chicha: Ce tueur silencieux qui contient 25 fois plus de goudron qu’une cigarette

Appelée Narguilé, Houka, ou encore Arguileh, la Chicha est un instrument servant à fumer du Tabac. Ce mode de consommation présenté comme «chic et conviviale» par ses adeptes, est prisé par les jeunes de Bamako depuis quelques années. Pourtant cette consommation du tabac avec la chicha serait plus toxique et mortelle que toutes les autres formes de tabagisme.

La Chicha est constituée d’un tube à eau et d’une cheminée avec des tuyaux. Sa prolifération devient de plus en plus inquiétante à Bamako. En réalité, plusieurs produits toxiques et parfois prohibés sont utilisés par les jeunes lors de la consommation de la chicha. Considérée par beaucoup de personnes comme moins nocive, la chicha met, selon l’OMS, le fumeur dans les mêmes risques cardiovasculaire et cancérogènes qu’un fumeur de cigarette.

A Bamako, la chicha est détournée de son mode habituel de consommation. Ainsi, des anciens fumeurs affirment que le plus souvent l’eau, dans le processus de combustion, est remplacée par l’alcool. Aussi, le tabac aromatisé est remplacé par le joint ou Haschich. La Chicha comme toutes les autres substances organiques qui brulent libère des éléments toxiques. Ainsi, la pipe à eau, ou encore la Houka émettrait dans son environnement immédiat près de 4 000 organismes chimiques. Une quantité importante de ces organismes sont toxiques, irritants, et cancérogènes, rapporte l’Institut National Français du Cancer, se basant sur une étude de l’OMS.

Lire aussi – Tabagisme au Mali : Saviez-vous que près 20% des élèves et étudiants sont des fumeurs ? 

Selon les estimations de l’OMS, une cigarette est fumée entre 8 à 12 bouffées sur une durée de 5 à 7 minutes. Or la Chicha est fumée entre 50 à 200 bouffées sur une durée de 40 à 60 minutes. Sachant qu’une cigarette contient environ 12 milligrammes de nicotine on peut estimer le degré de toxicité d’une chicha qui contient 25 fois plus de goudron et 125 fois plus de fumée. En plus les irritants, le monoxyde de carbone et des additifs sont inhalés par les jeunes lors des séances de chicha.

La fumée de la chicha contient plusieurs substances toxiques qui proviennent du tabac. Elle contient également du charbon issu de plusieurs parties de la chicha notamment le fourneau et la feuille d’aluminium. Dans une interview à la télévision nationale ivoirienne, le professeur Alexandre Boko Kouassi, pneumologue au CHU de Cocody (Abidjan) a déclaré: «En plus des cancers et des handicaps respiratoires, le fumeur de la Chicha s’expose à des complications liée à la reproduction».

Omar Sissoko

1 Comment

Laisser un commentaire