A la une, Actualite Scientifique

Journée internationale des femmes et des filles en science: l’AFSM rend hommage aux pionnières

L’Association des Femmes Scientifiques du Mali (AFSM) a célébré, vendredi dernier, la Journée internationale des femmes et des filles en science. C’était à l’Institut National de Formation des Travailleurs Sociaux (INFTS), en présence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Assétou Founè Samaké Migan, accompagnée de son homologue de l’Elevage et de la Pêche, Kané Rokia Maguiraga.

Quatre femmes de sciences ont été honorées à travers cette journée. Après la cérémonie d’ouverture, les deux ministres guidées par Théra Aïssata Traoré, chargée de Communication et des Relations extérieures de l’AFSM, ont débuté leur visite par les portraits des pionnières collés sur le mur à l’entrée de l’amphithéâtre de l’institut. Sangaré Constance Souko est la première des amazones de science. Professeur titulaire de Zoologie à la Faculté des Sciences et Techniques, elle a successivement enseigné au Lycée notre Dame du Niger, à l’Ecole Nationale de Médecine ou encore à l’Ecole Normale Supérieure. Une carrière de 39 ans dans l’enseignement et la recherche notamment sur le projet «Leishmaniose au Mali».

Avec un Master en Technologie alimentaire de l’Institut des Technologies Alimentaires de Moscou, Haïdara Mariam Fofana est l’une des pionnières dans la transformation agro-alimentaire en Afrique. Ces travaux ont abouti à la transformation des produits alimentaires suivants: farines composées (céréales et légumineuses alimentaires), brisures de sorgho étuvé, soumbala de soja, soja grillé… Haïdara Mariam Fofana est membre fondateur de l’ONG AWLAE/Mali (African Women Leaders in Agriculture and Environment).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Diplômée de l’Université Pierre Marie Curie de Paris, Dr Maïmouna Salah Dicko a connu une riche carrière internationale en Nutrition en Santé animale. En 2009, le CAMES lui a attribué la prestigieuse décoration du Chevalier de l’Ordre International des Palmes Académiques pour sa contribution à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche Scientifique. Quant à Ba Valokova Alevtina, elle a fait ses preuves à l’Institut d’Economie Rurale. La Malienne d’origine Russe a participé à la mise en place du Programme de recherche fruitière et maraîchère dans cet institut. Comme chef de Laboratoire de Technologie Alimentaire, l’équipe de recherche conduite par Mme Ba a fait des études sur les qualités organoleptiques des fruits produits (préparation des nectars de fruits, de jus à base de produits locaux surtout la mangue) et les normes d’exportation de la mangue.

@mamadou_togola

Titulaire d'un diplôme de formation en alternance de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, je suis passionné par les sujets scientifiques. Contactez-moi par mail: mamadou.togola@jstm.org

Laisser un commentaire